Passer au contenu principal

TennisRoger Federer: «Je ne suis pas inquiet, tout va bien»

Le Bâlois avoue vivre des débuts difficiles à l’US Open, où il a déjà concédé deux sets. Sans explication particulière.

Rafael Nadal en larmes au moment de regarder une vidéo retraçant ses 19 titres en Grand Chelem.
Rafael Nadal en larmes au moment de regarder une vidéo retraçant ses 19 titres en Grand Chelem.
Keystone
Le Majorquin a remporté l'US Open pour la quatrième fois de sa carrière.
Le Majorquin a remporté l'US Open pour la quatrième fois de sa carrière.
Keystone
L'ex-No 1 allemande Angelique Kerber, aujourd'hui 14e à la WTA et qui s'était imposée à Flushing Meadows en 2016, a été éliminée par la Française Kristina Mladenovic, 7-5 0-6 6-4.
L'ex-No 1 allemande Angelique Kerber, aujourd'hui 14e à la WTA et qui s'était imposée à Flushing Meadows en 2016, a été éliminée par la Française Kristina Mladenovic, 7-5 0-6 6-4.
Keystone
1 / 40

Votre deuxième tour était presque la copie exacte du précédent, avec la perte du premier set. De quoi auriez-vous besoin pour prendre un meilleur départ?

Je ne sais pas. J’ai vécu ces situations des dizaines de fois où je ne démarre pas très bien et où tout le monde me demande: mais qu’est-ce que tu fabriques? Je n’en sais rien, honnêtement. La seule chose à faire est d’y retourner, d’appliquer le plan, et d’espérer un meilleur résultat. Je ne pense pas qu’il existe de secret pour un départ réussi, sinon un bon échauffement, une bonne préparation mentale, et une bonne connaissance de l’adversaire. Tout ça, je l’ai fait.

Vous n’êtes donc pas contrarié?

C’est bien sûr un peu frustrant de vivre deux fois le même match, spécialement quand le niveau est bas, que les fautes sont nombreuses et que l’énergie n’est pas là. Restons positifs: je ne peux que m’améliorer.

Pensez-vous qu’il vous soit plus difficile de trouver votre jeu à l’US Open que dans les autres Grand Chelem?

En théorie, je vous dirais plutôt que c’est facile, car il n’y a littéralement pas de vent. Encore moins aujourd’hui où nous avons joué sous le toit fermé, avec seulement la ventilation… Non, l’environnement est supposé m’aider à trouver mon jeu. Je n’ai pas de réponse à vous apporter. Il y a juste que mes balles étaient un peu molles, surtout au début. Mais je ne suis pas inquiet, tout va bien.

Comment occuperez-vous votre journée de jeudi?

J’ai planifié un entraînement d’une heure, pas plus, simplement pour m’assurer que je sens bien la balle, simplement pour évoluer dans un environnement sans pression, sans peur de rater, sans obligation de servir une grosse première. Je crois que le travail foncier effectué avant Wimbledon m’a préparé à tout le reste. J’attends la suite sereinement.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.