Roger Federer: «Les choses peuvent très vite changer»

Masters de LondresQualifié avec brio pour les demi-finales du Masters, le Bâlois préfère tempérer l’enthousiasme.

Le britannique Andy Murray et Roger Federer à l’issue du match de jeudi.

Le britannique Andy Murray et Roger Federer à l’issue du match de jeudi. Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux heures après avoir atomisé Andy Murray (6-0, 6-1) et une heure après avoir rencontré José Mourinho, Roger Federer s’est présenté devant la presse. T-shirt rouge, training noir, le Bâlois promenait un large sourire. Et pour cause, sa performance londonienne, qui lui a permis d’atteindre les demi-finales du Masters pour la douzième fois de sa carrière, fut lumineuse. Mais, alors que tous les voyants semblent au vert pour lui, il tenait à ne pas se voir trop beau. Morceaux choisis.

Roger Federer, si on vous dit que ce soir votre performance a été trop parfaite et que Murray n’y était pas…

Disons que cette surface ne pardonne pas. Lorsqu’il y a une telle différence de niveau en fond de court, il est difficile pour le plus faible de s’en sortir. On a d’ailleurs pu le constater tout au long de la semaine. Ici au Masters, le service n’a pas le même impact. J’ai eu la mainmise en fond de court depuis le début, j’ai joué comme je le voulais, en le mettant très vite sous pression. Le match n’aurait pas pu mieux tourner pour moi.

Vous êtes-vous senti «dans la zone», injouable ce soir?

Je ne sais pas… Ça a bien sûr été une grande soirée pour moi, mais je sais aussi qu’Andy n’était pas dans un grand jour. Et puis, les circonstances m’ont aidé. J’étais déjà qualifié et lui, après un set, était dehors. Du coup, c’était plus facile.

Qu’avez-vous pensé à 6-0, 5-0?

Eh bien, tout simplement que ce n’était pas une situation très agréable, car je n’aurais pas voulu moi-même être dans cette position. Au moment de m’asseoir sur la chaise, je me suis vraiment dit que je serai presque content de ne pas finir par une deuxième roue de vélo. Andy ne méritait pas ça. Ayant aussi connu des moments comme ça dans ma vie, je peux vous dire que c’est vraiment pénible, particulier. Au final, je suis donc heureux de ne pas avoir remporté 6-0 le deuxième set.

Avec cette demi-finale de Masters et la finale de la Coupe Davis, les deux week-ends qui arrivent seront très importants. Au vu de votre niveau, on peut être optimiste…

Sauf que je n’ai encore rien gagné. Tout paraît super au moment où l’on se parle, mais on saura dans dix jours si c’est vraiment le cas. Les choses peuvent très vite changer. Je sais que les grands matches arrivent maintenant. Je suis déjà heureux de m’être sorti de cette phase de poules, que j’imaginais être plus compliquée que cela. Je suis fier de la manière dont les choses ont tourné. Maintenant, j’ai envie de faire de cette bonne saison une très grande saison en la terminant de la meilleure des manières. Les dix prochains jours vont donc être importants pour moi. Je suis content d’avoir un jour de repos vendredi, car ce sera le dernier avant le 24 novembre.

Une demi-finale 100% helvétique pourrait avoir lieu samedi à Londres…

Oui, et j’espère vraiment que Stan se qualifiera! Ce serait super de jouer une demi-finale de Masters contre lui. Il s’agirait à nouveau d’une confrontation historique. Ce serait en outre une belle opportunité pour nous de disputer un match de qualité avant la finale de la Coupe Davis. Mais bon, celle-ci est encore loin de mon esprit pour le moment…

Créé: 14.11.2014, 07h22

Galerie photo

Les temps forts du Masters de Londres

Les temps forts du Masters de Londres Du 9 au 16 novembre, les huit meilleurs joueurs de la planète tennis s'affrontent à Londres.

Articles en relation

Roger Federer manie l’art et la manière pour filer en demi-finale

Tennis Impitoyable, le No 2 mondial a démoli Murray au Masters. Il y jouera samedi une douzième demi-finale. Prodigieux! Plus...

Revivez le duel Federer - Murray avec notre direct

Masters de Londres Déjà qualifié pour les demi-finales, le Bâlois a humilié Andy Murray 6-0 6-1 pour s'offrir la première place du groupe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...