Passer au contenu principal

TennisRafael Nadal premier fan de Roger Federer

S’il bat Djokovic, le Suisse offrirait à Rafael Nadal un 5e Noël comme No 1 mondial. «Je vais regarder», a promis l’Espagnol.

Rafael Nadal a promis d'enlever son bandeau et d'ouvrir les yeux pour assister au match Federer - Djokovic de ce jeudi soir.
Rafael Nadal a promis d'enlever son bandeau et d'ouvrir les yeux pour assister au match Federer - Djokovic de ce jeudi soir.
Keystone

A priori, ces trois-là n’ont pas pour vocation de se donner des coups de main. Mais le Masters a cela d’étrange qu’il mêle souvent les objectifs. On y joue pour le titre, des points en plus, des bonus financiers. Et une fois de temps en temps, la place de No 1 mondial ajoute encore du piment à l'affaire.

Cette année, Rafael Nadal est arrivé à l’O2 Arena avec 640 points d’avance sur Novak Djokovic. Un total que le Serbe ne pourrait désormais dépasser que s’il remporte le tournoi. Donc si Roger Federer ne l’élimine pas jeudi soir.

«C’est le match de la soirée?» a vérifié Rafael Nadal auprès de nos confrères espagnols après son miracle contre Daniil Medvedev. «Bien sûr que je vais regarder. Et on ne va pas se mentir, vous devinez bien pour qui va ma préférence.»

Au pays du «Sun» et du «Mirror», le Majorquin se garda bien de prononcer explicitement son soutien à «RF». Même lorsque les réponses fusent en espagnol, les tabloïds ont en effet les oreilles qui traînent. Mais à l'inverse, «Rafa» ne pouvait pas non plus faire semblant: ce jeudi soir (21h), il sera le premier supporter de Roger Federer.

Il faut bien l’avouer, cette situation fait un peu sourire dans les coursives de l’O2 Arena. D’abord parce que la situation épouse l’axe des affinités relationnelles du trio. Ensuite parce que Roger Federer reçoit ici une occasion de «défendre» une statistique que Novak Djokovic menace de dépasser. S’il parvenait à remonter sur le trône de l’ATP, le Serbe rejoindrait en effet Pete Sampras avec six fins de saison en patron. À l’inverse, Rafael Nadal passerait un cinquième Noël avec le dossard de No 1; ce qui placerait les trois «goats» à égalité derrière «Pistol Pete». Joli clin d’œil, non?

Mathieu Aeschmann, Londres

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.