Passer au contenu principal

Après sa promotion, ce Servette champion nourrit des ambitions

Face à Brühl, Jérémy Guillemenot et ses copains grenat ont soulevé la Coupe avec beaucoup d’émotions. Le président s’exprime.

Tibert Pont, Jérémy Guillemenot, Matias Vitkieviez et les Grenat? Heureux à plus d’un titre!
Tibert Pont, Jérémy Guillemenot, Matias Vitkieviez et les Grenat? Heureux à plus d’un titre!
Eric Lafargue

Flamber contre Brühl et que ce soit le plus beau jour de sa vie! Tout feu, tout flamme, il n’a «pas arrêté d’y penser, tout le match». Il aurait tellement voulu réussir cette volée à l’heure de jeu, que les filets de la Praille tremblent une dernière fois. Soigner sa sortie, avec ou deux un buts, comme Ibrahimovic en finale de Coupe de France, face à Marseille. «Mais je ne suis pas Zlatan», sourit Jérémy Guillemenot, le jeune Servettien qui s’en va, la boule au ventre, tenter une autre aventure, ailleurs, plus haut, avec Grasshopper ou avec la réserve de Barcelone.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.