Passer au contenu principal

CyclismePeter Sagan fait coup double à Morat

Le Slovaque a survolé le sprint de la 3e étape du Tour de Suisse. Il s’est également emparé du maillot jaune de leader.

Peter Sagan n'a laissé aucune chance à ses adversaires sur la ligne d'arrivée à Morat.
Peter Sagan n'a laissé aucune chance à ses adversaires sur la ligne d'arrivée à Morat.
Keystone

Si une bonne partie des meilleurs sprinters mondiaux sont venus se tester en Suisse avant le Tour de France, il y a une bonne raison.

Les deux premières étapes en ligne de la boucle helvétique étaient dessinées pour eux - alors que l’autre épreuve de préparation, le Critérium du Dauphiné, faisait la part belle aux punchers - et, puisqu’ils avaient manqué le coche dimanche (victoire de Luis Leon Sanchez), les acrobates des derniers hectomètres ne voulaient pas laisser passer l’occasion de glaner enfin un bouquet sur les rives du lac de Morat.

17e victoire

Autant dire que la traditionnelle «échappée du jour» n’a jamais pu y croire. Le dernier des fuyards a été repris à 5 kilomètres de l’arrivée et les cadors ont alors pu s’expliquer.

A ce petit jeu, c’est Peter Sagan, de retour à un niveau plus que correct après des Classiques printanières décevantes, a mis tout le monde d’accord. Le Slovaque l’a emporté avec plusieurs vélos d’avance sur Elia Viviani (It) et John Degenkolb (All).

Il s’agit de sa 17e victoire sur le TdS, un record. Avec le jeu des bonifications, il s’est également emparé du maillot jaune de leader du classement général.

Simon Pellaud s'est montré

Plus tôt dans l’après-midi, puisqu’on roulait en Suisse, Simon Pellaud s’est extrait de la meute pour passer la journée à l’avant. Le Valaisan, dont la fougue a plu à la formation italienne Androni, qui évolue à l'échelon ProContinental et l’a fait signer pour les deux prochaines saisons, s’est échappé avec trois autres concurrents mais n’a jamais vraiment cru en ses chances.

Il aura encore une fois montré le maillot de l’équipe de Suisse, glané quelques points pour le maillot de la montagne, protégeant ainsi la tunique de meilleur grimpeur de son coéquipier Claudio Imhof.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.