Des pétards provoquent la panique à Nice

Mondial 2018Plusieurs personnes ont été blessées juste avant le coup de sifflet final de la demi-finale France-Belgique.

Des pétards ont provoqué un mouvement de panique à Nice.

Des pétards ont provoqué un mouvement de panique à Nice. Image: Capture d'écran Twitter/Robin Jouan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une trentaine de personnes ont été légèrement blessées dans un mouvement de foule provoqué par des jets de pétards sur des terrasses bondées de supporters regardant la demi-finale du Mondial 2018 dans le centre de Nice mardi soir, a-t-on appris auprès de la préfecture des Alpes-Maritimes.

Juste avant le coup de sifflet final de France-Belgique, deux jets de pétards à chaque extrémité du cours Saleya, une rue très fréquentée du Vieux-Nice, ont provoqué l'affolement de dizaines de personnes attablées dans les bars pour regarder le match. «Les gens ont cru à des coups de feu, à un attentat, certains ont voulu se cacher dans le restaurant», a décrit un restaurateur du cours Saleya.

Un champ de bataille

Dans la panique, des personnes ont été blessées légèrement, par des chutes, mais aussi des coupures, selon les pompiers, qui ont pris en charge une trentaine d'entre elles sur la Promenade des Anglais.

Une heure après le mouvement de foule, le cours Saleya était un véritable champ de bataille, avec des tables et chaises renversées, des effets personnels abandonnés, du verre brisé et du sang sur les meubles des restaurants, a constaté un journaliste de l'AFP.

Une cinquantaine de pompiers et six ambulances étaient mobilisées, a ajouté la préfecture.

Sur la place Masséna de Nice, où une fan-zone avait été installée, un millier de personnes environ étaient encore présentes vers 23 heures. (afp/nxp)

Créé: 11.07.2018, 13h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Schneider-Ammann s'en va
Plus...