Olga Jacot, une vie au service de la Coupe de Noël, sans nager

NatationContemporaine de l’épreuve et mère de l’organisateur, la «petite main» n’en a pas ras le bonnet. Elle a préparé avec toujours autant de dévouement la 80e édition de dimanche.

Opération «tri de bonnets» pour Olga Jacot.

Opération «tri de bonnets» pour Olga Jacot. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un clin d’œil du destin. Olga Jacot est contemporaine de la Coupe de Noël et comme la doyenne des manifestations sportives genevoises, elle se porte comme un charme. Née en 1934, la Haut-Valaisanne n’était pourtant pas appelée à se lier d’affection avec cette aristocrate de la ville, qui paradait en caleçon de bain et bravait les flots réfrigérés. Et pour cause, elle ne sait pas nager! «Je n’ai jamais appris. Du temps de mon enfance en Valais, il n’y avait pas de piscine et la natation dans le Rhône était considérée comme dangereuse. En fait, je n’aime pas l’eau», sourit-elle. Elle préfère infiniment mieux la glace des pistes de curling.

Le temps où la Coupe de Noël sautait de haut. (Image: DR)

Voilà pourtant plus de quarante ans qu’elle se dévoue dans l’ombre pour faire tourner – en famille – ce bastringue aquatique, unique en son genre. C’est un voisin vitrier, Maurice Cloux, qui est à l’origine de cette étonnante rencontre. «Pourquoi vos garçons ne feraient-ils pas de la natation?» Oui, pourquoi pas! C’est ainsi que Thierry a crawlé jusqu’aux JO de Los Angeles, que Christophe s’est mis au water-polo et que Jean-Pierre, son mari, a présidé la Coupe de Noël pendant quatorze ans.

Le rituel du seau avant le grant saut. (Image: Keystone)

Alors, Olga s’y est mise elle aussi, mais au sec, en s’activant dès 1977 dans les coulisses de l’épreuve. Genève Natation est devenu sa seconde famille et les Vernets sa résidence d’hiver. «Avec Patricia Spreng, je gérais les inscriptions et j’organisais les séries à la main. J’avais trois cartons à chaussures pleins de fiches. Mais à partir de mille concurrents, c’est devenu compliqué. Heureusement, l’ordinateur est venu à la rescousse. Depuis, je fais d’autres petits boulots.» Jeudi, fidèle au poste, elle triait les bonnets!

Sur l'eau, aussi, la fondue crée la bonne humeur. (Image: Magali Girardin)

D’un œil – car l’autre se concentrait sur son travail de bénédictin – elle a vu la course grandir et s’encanailler. Ah! la folle ambiance dans le hall des Vernets, transformé en loges pour barboteurs hilares. «C’est sûr, elle a changé, mais tout en gardant le même esprit de fête», estime-t-elle. Il y a deux ans, après l’abandon des Vernets, elle s’est occupée de la remise des prix au bord de l’eau, là où elle ne mettait d’habitude jamais les pieds. «Mais ce n’était pas tip-top et trop brouillant. Dimanche, je resterai chez moi. J’ai des vertiges, c’est mieux ainsi.»

Cette 80e édition est peut-être bien sa dernière. «Oui, en principe, glisse-t-elle. Si je suis restée sur le pont, c’est parce que c’est mon fils Christophe qui tient la barre.» Qu’espère-t-elle pour ce jubilé? «Que tout aille bien, surtout pour la course longue distance. Jusque-là, on a eu de la chance. Le seul accident, c’est quand un nageur s’est ouvert un pied en plongeant du pont des Bergues!»

(TDG)

Créé: 14.12.2018, 08h15

Une doyenne qui se porte comme un charme

1934
Inspiré par une épreuve disputée le long des quais de Seine, le biscuitier René Doria crée la Coupe de Noël. Neuf nageurs s’élancent du Pont de l’Île, dont Daniel Maillefer, le premier vainqueur de l’épreuve.

1936

Les participants se versent un bidon d’eau glacée avant le grand saut. Libératrice, cette torture est toujours joyeusement pratiquée.

1938
Temps de guerre oblige, la course est annulée durant trois ans.

1944
Silvia Dietschi, une Biennoise de 16 ans, est la première femme à se jeter à l’eau.

1945
Le Rhône frise la congélation avec sa température de 2 degrés.

1967
Alain Baudin est le premier Genevois à s’imposer depuis 1949.

1974
L’épreuve franchit pourla première fois le cap des 100 participants.

1975
Sélectionnée olympique à Munich, la Genevoise Christiane Flamand remporte le premier de ses sept succès, le corps enduit de graisse à traire!

1977
Encore rares, les premiers nageurs humoristiques font leur apparition.

1982
On dénombre 3124 entrées payantes. Dès la 60e édition, le public se gèlera à l’œil.

1994
Pour échapper aux courants, la Coupe s’installe le long du Jardin anglais.

1996
Des facétieux s’offrent une fondue dans la rade. L’image fera le tour du monde, jusque dans les colonnes du «Bangkok Post».

2001
La bise noire et un ponton verglacé obligent les organisateurs à annuler l’épreuve. Idem en 2009.

2005
Comme le Bâlois Urs Kohlhaas avant lui, Daniel Beran gagne une sixième fois.

2012
L’humour prend résolument le dessus avec 528 déguisés contre 360 compétiteurs.

2013
La 75e édition tape dans le mille avec 1062 concurrents inscrits.

2014
Fini les Vernets et le bal des minibus surchauffés. C’est sur le bateau Genève que les nageurs se préparent et s’amusent.

2017
Édition record avec 1885 classés et deux chronos pulvérisés (Yanouk Tyriseva en 1’01’’59 et Joana Rainoldi en 1’14’’72).

P.B.

Articles en relation

Givrés de la nage, de jour comme de nuit

Coupe de Noël Les inscrits et les recalés de la Coupe de Noël s’entraînent aux Bains des Pâquis dans une eau qui affiche 7 degrés. Plus...

Vidéo: Les givrés préparent la Coupe de Noël

Genève De nombreux nageurs plongent dans une eau à moins de 7 degrés en vue de la Coupe de Noël de dimanche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Une nouvelle espèce d'hominidé découverte
Plus...