Nadal tranquille et Thiem s'incline à Rome

TennisRafael Nadal s'est qualifié pour les 8es de finale du Masters 1000 de Rome. L'Autrichien Dominic Thiem a en revanche mordu la poussière.

Nadal passe à Rome.

Nadal passe à Rome. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Espagnol Rafael Nadal a tranquillement rallié les 8es de finale du Masters 1000 de Rome en ne laissant qu'un seul jeu au Bosnien Damir Dzumhur (6-1 6-0) pour son entrée en lice. L'Autrichien Dominic Thiem (no 8) en revanche a mordu la poussière.

La semaine dernière, Nadal avait connu sa première défaite sur terre battue depuis près d'un an, infligée par Thiem en quarts de finale à Madrid (7-5 6-3). Un revers qui lui a coûté la place de no 1 mondial au profit de Roger Federer. Mais Nadal peut reconquérir le trône après cette semaine romaine s'il soulève le trophée du vainqueur.

Sur la terre battue italienne, le Majorquin, fraîchement titré pour la onzième fois à Monte-Carlo et à Barcelone, a très vite retrouvé ses bonnes habitudes mercredi: un premier set bouclé en 34 minutes, un second encore plus expéditif et une victoire acquise en une heure pile face au 31e joueur mondial.

Au prochain tour, l'Espagnol ne retrouvera pas Thiem, comme la logique du tableau l'aurait voulu: l'Autrichien est tombé d'entrée contre un Fabio Fognini des grands jours, s'inclinant 6-4 1-6 6-3 au deuxième tour mercredi.

Raquette explosée

Fognini (no 21) s'est montré particulièrement inspiré. Sous les yeux de son public, gratifié de quelques coups spectaculaires, l'imprévisible Italien a dévoilé sous son meilleur visage. Dans le set décisif, le joueur connu pour avoir les nerfs fragiles a su dépasser sa frustration née d'occasions manquées en début de manche pour s'imposer après un peu plus de deux heures de combat.

Au contraire, c'est l'Autrichien qui a perdu son calme et a explosé sa raquette quand son adversaire s'est procuré trois balles de match. En huitièmes de finale, Fognini affrontera l'Allemand Peter Gojowczyk (53e).

Novak Djokovic, toujours en quête de confiance et de victoires, s'est qualifié 6-4 6-2 aux dépens du modeste Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 74). Cette victoire fait basculer son bilan de l'année dans le positif: sept succès pour six défaites.

Tout n'a cependant pas été simple pour Djokovic, en particulier dans le premier set, où le Serbe, qui peine à débarrasser son jeu de fautes grossières, a dû batailler pour sauver son service dans le septième jeu. A 4-4, une série de cinq jeux remportés consécutivement lui a ensuite permis de prendre les commandes de la partie.

En huitièmes de finale, l'ancien no 1 mondial tombé au 18e rang - son plus mauvais classement depuis douze ans - se testera contre l'Espagnol Albert Ramos Vinolas (ATP 41), tombeur du grand serveur américain John Isner en trois jeux décisifs. (si/nxp)

Créé: 16.05.2018, 17h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Human Brain Project avance moins vite qu'espéré
Plus...