Passer au contenu principal

AutomobilismeMercedes avec Ineos pour l'avenir

L'écurie championne du monde de F1 a signé un partenariat avec la compagnie basée à Rolle.

Jim Ratcliffe, Ineos, et Toto Wolff, Mercedes, présente les nouvelles couleurs pour 2020.
Jim Ratcliffe, Ineos, et Toto Wolff, Mercedes, présente les nouvelles couleurs pour 2020.
Keystone

Mercedes a dévoilé lundi, au Royal Automobile Club de Londres, les couleurs du modèle W11 qui défendra le titre de champion du monde des constructeurs en 2020. Et sur la carrosserie apparaît le logo d'Ineos, le groupe pétro-chimique britannique basé à Rolle dans le canton de Vaud.

Les deux entreprises ont signé un partenariat de cinq saisons depuis cette année. Et comme Mercedes n'est pas encore officiellement engagé comme constructeur au-delà de 2020, mais seulement comme motoriste, cet accord laisse penser que l'avenir de l'écurie en F1 est assuré.

D'ailleurs, Toto Wolff, patron du team, a laissé entendre, en présence de Jim Ratcliffe, le boss d'Ineos, que la marque avait une vision à long terme: «Ce partenariat est une pierre angulaire pour nos futurs projets en F1, a-t-il affirmé. Il démontre une fois de plus l'attrait de ce sport pour les marques mondiales ambitieuses ayant une vision à long terme.»

Quant à savoir à quel horizon Mercedes annoncera ses plans pour 2021 et au-delà, Wolff a rappelé que cela dépendrait de la finalisation des accords commerciaux régissant le championnat, actuellement renégociés par les écuries, le promoteur Formula 1 et la Fédération internationale de l'automobile.

«Nous négocions avec les détenteurs de droits et des choses doivent encore être réglées», a-t-il développé.

Le sport et Ineos

Ce partenariat avec Mercedes n'est pas le premier dans le domaine du sport pour Ineos, dont le nom apparaîtra en blanc sur fond rouge sur l'aileron avant et le capot moteur de la F1 allemande en 2020.

La marque détient le Lausanne-Sport depuis 2018 et l'OGC Nice depuis cette année. Elle possède aussi l'équipe cycliste Sky, devenue Ineos l'an dernier. En voile, elle sponsorise l'équipe britannique en vue de l'édition 2021 de la Coupe de l'America, après avoir financé le record non-homologué du Kényan Eliud Kipchoge au marathon.

Discussions avec Hamilton au programme

Côté pilote, la question de l'avenir de Lewis Hamilton au sein de l'écurie se pose aussi. Le sextuple champion du monde arrive en fin de contrat cette année. Mais Toto Wolff se veut rassurant, il estime que le pilote et le team forment un «couple évident».

«Nous voulons l'homme le plus rapide dans notre voiture et je sais que Lewis veut être dans la voiture la plus rapide», a poursuivi l'Autrichien. Mais il a précisé ne pas avoir discuté avec le Britannique depuis la soirée de fin de saison de l'équipe en décembre. «Nous sommes sur la route dix mois par an et nous nous laissons donc tranquilles pendant hiver, a-t-il expliqué. Nous nous sommes mis d'accord pour poursuivre nos discussions quand il sera rentré d'Amérique et que nous aurons lancé la saison.»

Après une courte séance d'essais privés sur le circuit de Silverstone le 14 février, Lewis Hamilton participera aux tests d'avant-saison à Barcelone du 19 au 21 et du 26 au 28 février. Le premier Grand Prix aura lieu le 15 mars en Australie.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.