Marcel Kittel reçu cinq sur cinq

CyclismeL'Allemand a remporté la 11e étape, mercredi à Pau. Le Britannique Chris Froome conserve le maillot jaune.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Marcel Kittel (Quick Step) s'est imposé pour la cinquième fois depuis le départ du Tour de France en remportant la 11e étape à Pau. Le porteur du maillot vert a ainsi dépassé son record dans la Grande Boucle.

Le roi du sprint s'est imposé aisément, de plus d'un demi-vélo, devant le Néerlandais Dylan Groenewegen, qui a tenté, mais en vain, de profiter de l'aspiration. Le Norvégien Edwald Boasson Hagen a pris la 3e place, alors que le Suisse Danilo Wyss s'est classé 10e. Au général, le Britannique Chris Froome (Sky) a gardé son maillot jaune de leader à la veille d'une grande étape dans les Pyrénées.

Pour son malheur, le Polonais Maciej Bodnar a été repris par le peloton à seulement 250 mètres de la ligne, après une échappée de plus de 200 kilomètres. Bodnar s'est retrouvé en tête dès la sortie de la ville-départ d'Eymet avec l'Italien Marco Marcato et le Belge Frederik Backaert.

Le trio a été contrôlé à distance par le peloton, à moins de cinq minutes. Bodnar a distancé ensuite ses compagnons à 28 kilomètres de l'arrivée et a résisté longtemps jusque dans les artères de Pau (14 secondes aux 3 kilomètres).

L'exemple Bodnar

Vrai rouleur, le Polonais a donné l'exemple à suivre. Il a aussi rendu le sourire à l'équipe Bora, décapitée après la sortie par la petite porte du champion du monde, le Slovaque Peter Sagan (exclusion), et la chute du grimpeur polonais Rafal Majka (abandon).

La réussite de son coup de force a été compromise par la collaboration d'autres équipes avec la Quick-Step de Kittel. Les Lotto, pour l'Allemand André Greipel, et les Katusha, au profit du Norvégien Alexander Kristoff, ont aussi roulé, dans l'espoir hypothétique de voir leur sprinter rivaliser.

A Pau, ni Greipel (7e) ni Kristoff (12e) n'ont joué les premiers rôles. Derrière Kittel, qui a pu s'autoriser à lever le bras bien avant la ligne, et Groenewegen, le Norvégien Edvald Boasson Hagen s'est classé 3e devant l'Australien Michael Matthews et le Britannique Dan McLay.

Kittel, âgé de 29 ans, compte désormais 14 étapes du Tour à son palmarès depuis 2013. Depuis le départ de Düsseldorf, il n'a été battu qu'une seule fois dans un sprint massif, par le champion de France Arnaud Démare, à Vittel (4e étape). Jusqu'à présent, l'Allemand avait gagné au mieux quatre étapes d'un même Tour, en 2013 et 2014.

Une copine volleyeuse

Sur le plan privé, Marcel Kittel est en couple depuis trois ans avec une joueuse néerlandaise de volleyball, Tess Von Piekartz. Celle-ci évolue en Suisse avec le club de Sm'Aesch Pfeffingen.

Le record de victoires d'étapes dans un seul Tour est de 8 succès. Il est partagé par le Français Charles Pélissier (1930) et les Belges Eddy Merckx (1970, 1974) et Freddy Maertens (1976).

Plusieurs chutes se sont produites dans cette étape de 203,5 kilomètres. Si l'Italien Dario Cataldo, touché à un poignet, a été contraint à l'abandon, deux coureurs haut placés au classement général, le Danois Jakob Fuglsang (poignet) et le Français Romain Bardet (genou), ont pu repartir sans trop de dommage apparent. L'Espagnol Alberto Contador (coude) a lui aussi chuté à l'approche des 20 derniers kilomètres.

Place aux Pyrénées

Jeudi, l'étape-reine des Pyrénées arrive sur l'altiport de Peyragudes, après six ascensions (dont le Port de Balès classé hors catégorie) et 214,5 kilomètres à partir de Pau. La ligne est installée au bout de la piste de près de 400 mètres de long. La pente atteint jusqu'à 16 % dans un cadre grandiose.

Peyragudes a déjà accueilli le Tour en 2012, et l'Espagnol Alejandro Valverde s'y était imposé dans un site proche mais moins pentu. Chris Froome avait pris la 2e place après avoir ostensiblement attendu le futur vainqueur du Tour, son coéquipier Bradley Wiggins. (afp/ats/nxp)

Créé: 12.07.2017, 15h01

Contador ne s'avoue pas «battu»

Alberto Contador, qui a connu sa troisième chute depuis le début du Tour de France, ne s'avoue pas «battu».

L'Espagnol, double vainqueur de la Grande Boucle, compte un retard de 5'15 sur le maillot jaune Chris Froome. «C'est vrai que ce Tour repousse mes limites psychologiquement, mais en même temps, si les gens pensent que je vais m'avouer battu, c'est qu'ils ne me connaissent pas», a-t-il déclaré après l'arrivée de la 11e étape à Pau. Touché à la hanche, «el Pistolero» reconnaît que ces chutes «compliquent beaucoup les choses pour les Pyrénées».

«Mais pour rien au monde je ne m'écroulerai. Quand les choses vont dans le mauvais sens, au lieu de penser à d'autres objectifs, tu dois être plus fort, avoir plus de détermination. Je vais voir ce que me réserve le Tour», a encore dit le Madrilène, qui a remporté la Grande Boucle en 2007 et 2009.

«Il faut attendre les Alpes mais toujours garder le moral vu l'affection que me donnent les gens» sur la route, a-t-il ajouté.

Les tweets du TDF

Articles en relation

Marcel Kittel puissance 4 à Bergerac

Cyclisme L'Allemand a remporté au sprint la 10 étape, son quatrième succès sur la Grande Boucle. Chris Froome reste en jaune. Plus...

Porte s'estime «chanceux» malgré sa double fracture

Tour de France Richie Porte s'est déclaré «chanceux» au lendemain de sa chute spectaculaire dans la descente du Mont du Chat lors de la 9e étape du Tour de France. Plus...

Tour de France: deux fractures pour Porte

Cyclisme Le Colombien Rigoberto Uran a remporté la 9e étape du Tour de France, dimanche à Chambéry. L'Australien Richie Porte souffre d'une double fracture et doit abandonner. Plus...

Coup d'épaule volontaire? Chris Froome s'explique

Tour de France Le maillot jaune britannique s'est excusé lundi pour son geste sur Fabio Aru. Il raconte «avoir perdu l'équilibre». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...