Passer au contenu principal

Mancini va rappeler Balotelli

Le nouveau sélectionneur de l'équipe d'Italie a annoncé qu'il voulait rappeler l'enfant terrible du football italien.

Mario Balotelli joue atuellement à Nice.
Mario Balotelli joue atuellement à Nice.
AFP

Roberto Mancini, a annoncé mardi qu'il entendait rappeler Mario Balotelli qui n'a plus porté le maillot azzurro depuis 2014 mais s'est refait une santé à Nice.

«Il est sûr que nous allons lui parler et probablement nous allons l'appeler», a déclaré M. Mancini lors d'une conférence de presse de présentation au centre d'entraînement fédéral de Coverciano, près de Florence, au lendemain de la signature de son contrat.

«C'est un joueur que nous voudrions revoir au niveau qu'il a eu à l'Euro (en 2012, quand l'Italie avait atteint la finale)», a insisté le technicien italien de 53 ans, qui a lancé et dirigé «Super Mario» (28 ans) à l'Inter Milan - avec un certain succès - puis avec plus de difficultés à Manchester City.

Au-delà de l'attaquant à la crête, «l'Italie a de bons joueurs et en a toujours eu», a assuré M. Mancini. «Il est clair qu'il y a eu des périodes où il y en avait tant que la qualité technique était impressionnante. Mais maintenant aussi, il y a de bon joueurs. Peut-être un peu jeunes, il faudra un peu de temps, mais je pense qu'on peut réunir une excellente équipe».

A peine revenu en Italie après avoir mis fin dimanche à son contrat avec le Zenit Saint-Pétersbourg, le nouveau sélectionneur s'est refusé à évoquer d'autres noms, y compris l'icône Gianluigi Buffon, qui à 40 ans pourrait annoncer la fin de sa carrière lors d'une conférence de presse jeudi à Turin.

Un «moment difficile»

La nomination de Roberto Mancini met fin à six mois de quasi vacance à la tête de la Nazionale à la suite du fiasco des qualifications pour le Mondial-2018, que l'Italie a échouées à franchir pour la première fois depuis 1958.

Reconnaissant arriver à un «moment difficile», il a cependant affirmé vouloir «ramener l'Italie là où elle mérite d'être: sur le toit du monde et sur le toit de l'Europe puisque ce sera le premier rendez-vous» en 2020.

«Je veux être celui qui réussira à reconstruire vraiment», a insisté l'ancien attaquant aux 35 sélections en tant que joueur.

Son premier match à la tête des Azzurri aura lieu dans deux semaines à peine, le 28 mai à Saint-Gall (Suisse) face à l'Arabie Saoudite qui, elle, sera en préparation pour la Coupe du monde.

L'Italie affrontera aussi les Bleus de Didier Deschamps le 1er juin à Nice, puis les Pays-Bas le 4 juin à Turin, pour ce qui pourrait être le dernier match de la carrière de Buffon.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.