Magali Comte vivra à Rio ses troisièmes Jeux paralympiques

Tir à l’arc A sa plus grande surprise, et pour son plus grand bonheur, la Genevoise se rendra au Brésil en septembre…

Magali Comte (en bleu) tire en «recurve», l’arc olympique chez les valides.

Magali Comte (en bleu) tire en «recurve», l’arc olympique chez les valides. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme un cadeau tombé du ciel… Lorsqu’elle a appris le 21 juin qu’elle était retenue pour prendre part aux Jeux paralympiques de Rio (7-18 septembre), ses troisièmes après Pékin et Londres, Magali Comte n’en revenait pas. L’archère genevoise avait manqué dans les jours précédents à Nove Mesto (Tch), malgré un quart de finale, une ultime occasion de décrocher une place de quota pour la Suisse… Son sixième rang aux championnats d’Europe, début avril en France, avait déjà réduit ses chances.

Une bonne surprise

«C’est vraiment une grande surprise! Après les Européens, pour moi, c’était fini. J’ai dû bénéficier de quelques places qui restaient… Je suis évidemment super contente», explique l’Onésienne, aux anges. En 8es de finale à Pékin, 5e à Londres, Magali – qui fêtera ses 49 ans peu après son retour du Brésil – se voit offrir la possibilité de disputer à Rio ses derniers Jeux paralympiques. «J’irai là-bas à la fois pour prendre du plaisir et pour obtenir le meilleur résultat possible», confie-t-elle. Dans cette optique, elle a repris le collier une fois la bonne nouvelle connue.

«Dans ma tête, j’étais un peu en roue libre, même si j’ai participé à quelques concours. Je m’y suis remise à fond», explique la Neuchâteloise d’origine, établie à Genève depuis 1999. Après une année passée en Californie, où elle était arrivée sans parler un mot d’anglais…

En comptant les séances avec son coach mental, Magali Comte, membre et vice-présidente du Sagittaire, s’entraîne six fois par semaine.

Assise ou debout?

Amputée de la jambe gauche à l’âge de 18 ans, un chauffard l’ayant percutée alors qu’elle circulait à moto, la Genevoise a commencé (en 1999) à tirer assise, avant de passer debout… puis de revenir à sa position antérieure. «J’étais debout à Londres, mais pas vraiment à l’aise. Je me suis rassise après, mais j’ai cherché ma position durant quatre ans. Cela paraît long, mais le temps passe vite. Une grosse galère… D’où des résultats un peu décevants», dévoile l’archère.

Dessinatrice en génie civil dans le domaine des plans de sécurité (elle travaille à 80%), amatrice de bonsaïs et adepte de naturopathie, Magali tire en «recurve», l’arc olympique chez les valides. Des titres sont en effet également décernés aux Jeux paralympiques pour l’arc à poulie.

La Genevoise, opérée deux fois de la hanche droite – «Je sollicite énormément ma jambe valide» – sera en lice en catégorie «arc classique open», dans laquelle les athlètes sont assis ou debout.

Dotée d’un caractère fort, positive en diable («Il faut y croire. Toujours. Regarder vers l’avant, ne rien regretter»), Magali Comte s’est forgé un palmarès enviable: No 1 mondial dans sa catégorie en décembre 2011, elle a décroché le titre européen en 2006 à Nymburk/Tch (outre une médaille de bronze en 2010) et une troisième place aux championnats du monde de Turin en 2011. Quoi qu’il arrive à Rio, elle se retirera le moment venu la tête haute…

(TDG)

Créé: 26.07.2016, 21h35

Articles en relation

Celine van Till se réjouit de vivre ses premiers JO

Jeux paralympiques Après avoir foulé la piste aux étoiles de Palexpo en décembre, la cavalière genevoise va vivre un nouveau rêve à Rio… Plus...

Il rêve des JO les yeux fermés

Portrait Rencontre avec Thibault Trancart, un Genevois qui a perdu la vue et qui ambitionne de faire les paralympiques de ski en 2018 Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...