La marée «Red» a emporté Genève sur son passage

FootballLiverpool a remporté le match de gala contre Lyon mercredi, à la Praille (3-1), dans une ambiance feutrée mais acquise à sa cause.

Les fans du LFC et de Shaqiri étaient présents.

Les fans du LFC et de Shaqiri étaient présents. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cela faisait longtemps que le Stade de Genève n’avait pas accueilli plus de 25'000 spectateurs. Depuis le 25 mai 2017, exactement, et la finale de la Coupe de Suisse entre Bâle et Sion. Il faut dire que l’enceinte du Servette accueillait ni plus ni moins que le vainqueur de la dernière Ligue des champions. Le sparring-partner n’était pas mal non plus: l’Olympique Lyonnais. L’événement a mobilisé 25'900 spectateurs, selon le chiffre annoncé par le speaker à la mi-temps.

L’engouement autour de cette affiche était visible très tôt. Trois heures avant le coup d’envoi, les rues adjacentes au stade grouillaient déjà de monde. En grande partie vêtu aux couleurs de Liverpool. La marée rouge est d’autant plus visible sur l’esplanade, où les supporters se massent avant l’ouverture des portes. Au milieu de la foule, certains fleurent la bonne affluence et font les cent pas pour vendre des écharpes spéciales aux couleurs des deux adversaires du jour. C’est le cas notamment de Dizzy, venu d'ailleurs et plus précisément de… Liverpool. «Je suis mon club partout dans le monde», affirme-t-il. Jorick, lui, n’a pas eu besoin de traverser l’Europe pour admirer son équipe favorite. Valaisan d’origine, il étudie à Genève et a sauté sur l’occasion. «J’espère voir du beau jeu», lance-t-il.

Les Lyonnais brisent le silence

Parmi cette foule acquise à la cause des Anglais figure Sjanin. Ce supporter lyonnais, maillot blanc sur les épaules, attend qu’une de ses connaissances le rejoigne. Il ne lâche que rarement son portable des yeux, comme pour éviter d’être confronté aux regards adverses. «Je me sens un peu seul, rigole-t-il. C’est normal qu’il y ait plus de fans de Liverpool, c’est un club plus populaire que Lyon, qui vient en plus de gagner la Ligue des champions, donc cela amplifie l’intérêt. Et il y a beaucoup de touristes à Genève en ce moment.»

Étrangement, l’ambiance est loin de monter en puissance. Dans les gradins, les supporters des Reds restent d’un calme olympien. Même le célèbre «You’ll Never Walk Alone», lancé à l’entrée des joueurs, tourne à vide, ou presque. De fait, l’animation sonore est provenue du quart sud-ouest, animé par une cinquantaine d’irréductibles lyonnais. Il faut dire que le spectacle sportif n’était pas au niveau attendu. Malgré l’ouverture du score précoce de l’OL par Depay (3e minute) et les buts splendides de Firmino (17e) et Wilson (53e), la rencontre a souffert d’un rythme irrégulier et d’erreurs techniques, bien aidée par les nombreux changements des deux côtés (Jürgen Klopp a même procédé à dix remplacements à l’heure de jeu!). Un match de préparation, en somme, avec les inconvénients que cela comporte. Les Suisses, eux, n’ont pas vraiment eu l’occasion de se montrer. Aligné d’entrée, Xherdan Shaqiri est sorti dès la 31e, tandis que le jeune gardien genevois Anthony Racioppi n’a pas quitté le banc lyonnais.

Les compliments des Reds

Au coup de sifflet final, Jürgen Klopp et ses joueurs ont effectué un tour d’honneur pour remercier «leur» public, puis ne se sont pas attardés. Tout juste ont-ils lâché des mots doux à l’égard de leurs fans genevois en zone mixte. «Je ne suis pas surpris (par l’engouement, ndlr). Il y a du monde partout où on va», lance Virgil van Dijk. «Depuis mon arrivée, j’ai eu l’occasion de me rendre compte de ce soutien populaire. C’est incroyable de voir autant de supporters partout dans le monde», abonde le milieu de terrain Fabinho.

À la Praille, ce mercredi, le Grenat s’était dilué en Rouge.

Créé: 01.08.2019, 10h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.