La cheville de Curry lâche, Durant expulsé!

Basket - NBALes Warriors ont peiné pour se débarrasser des Pelicans à la Nouvelle-Orléans. La cheville de Curry inquiète.

Photo d'illustration des deux stars des Warriors.

Photo d'illustration des deux stars des Warriors. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Stephen Curry a permis à Golden State de refaire son retard pour finalement s'imposer lundi à La Nouvelle-Orléans (125-115), mais sa sortie sur blessure en fin de match a assombri la victoire des Warriors.

Dans les toutes dernières minutes de la rencontre et après avoir inscrit 31 points, Stephen Curry s'est tordu la cheville droite: sorti en boitant bas du parquet, il a quitté le Smoothie King Center en s'appuyant sur des béquilles.

Une radio passée plus tard a montré qu'il n'y avait pas de grave lésion mais la vedette de la franchise californienne n'est pas tout à fait rassurée, tant le souvenir de sa précédente blessure à cette cheville le hante. «Evidemment, c'est la deuxième fois (...) c'est ce qui m'inquiète. Je suis déjà passé par là avec cette cheville et sachant que l'intervention chirurgicale effectuée il y a cinq ou six ans s'est bien passée, je devrais être en mesure de revenir», a-t-il commenté.

Durant la partie, les champions en titre ont accusé un retard de 20 points à la mi-temps (69-49). Mais la seconde période leur a été largement favorable et, pour la deuxième fois cette saison ils ont surmonté un tel déficit pour décrocher au final une 19e victoire en 25 matchs.

Colère de Kerr

Même si aucune autre équipe dans l'histoire moderne de la NBA n'a réussi une telle remontée (au moins 20 points de retard à la mi-temps) deux fois dans la même saison, le coach des Warriors a reproché à ses joueurs de s'être mis dans une telle situation.

«C'est largement trop!, s'est emporté Steve Kerr. Nous ne sommes pas concentrés sur le parquet, nous sommes une équipe qui vise le titre, nous devons être prêts et nous devons faire le boulot. Nous devenons beaucoup trop nerveux, moi y compris. Nous devons montrer du calme lorsque les choses ne tournent pas en notre faveur et cesser de nous inquiéter de tout ce qui se passe autour pour ne nous inquiéter que de notre jeu», a souligné le coach.

Ce manque de sang-froid a atteint son paroxysme dans le duel entre le Warrior Kevin Durant et le Pelican DeMarcus Cousins. Au point que les deux joueurs ont été exclus en fin de partie après une ultime altercation. Durant (19 points) a d'ailleurs regretté d'en être arrivé là: «Je ne peux pas me laisser entraîner dans ce genre de situation, a-t-il déclaré. Je dois rester concentré sur le jeu. Je ne vais me battre contre personne, je ne veux pas me blesser, je ne veux pas être suspendu», a-t-il ajouté.

(afp/nxp)

Créé: 05.12.2017, 09h31

Articles en relation

Plus de peur que de mal pour Sefolosha

Basket - NBA Le Vaudois n'a été aligné que 12 minutes contre Washington avant de sortir après avoir été touché à la tête. Plus...

Plus rien n'arrête les Rockets et Capela

Basket - NBA A Los Angeles, les Rockets, portés par l'inévitable James Harden, ont cueilli un septième succès de rang face aux Lakers. Plus...

On n'arrête plus Cleveland

Basket - NBA Les Cavaliers se sont offert samedi face à Memphis une 11e victoire consécutive, mais restent seconds de la conférence Est. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.