Passer au contenu principal

CyclismeKüng n'ira ni aux Mondiaux ni au Tour de Suisse

Pas encore remis de sa mononucléose, le champion préfère concentrer ses efforts sur les jeux olympiques de Rio.

Stefan Küng, lors de sa victoire en poursuite sur piste aux championnats d'Europe, en octobre dernier à Granges (SO).
Stefan Küng, lors de sa victoire en poursuite sur piste aux championnats d'Europe, en octobre dernier à Granges (SO).
Keystone

Stefan Küng ne défendra probablement pas son titre mondial de la poursuite sur piste. Le Thurgovien estime qu'il n'aura pas récupéré de sa mononucléose d'ici au début mars, date des Mondiaux à Londres.

«La santé avant tout», explique Stefan Küng dans un interview paru dans la «St. Galler Tagblatt». Le cycliste précise qu'il se remet bien de sa maladie, diagnostiquée fin décembre, et qu'il a repris l'entraînement depuis deux semaines. Néanmoins, le coureur de l'équipe BMC n'est pas encore complètement guéri. «Je ne dois pas trop en faire. Je me forge en ce moment une base athlétique.»

Le champion de 22 ans n'a pas encore fixé son retour à la compétition mais, dans l'interview, il donne les grandes lignes de son programme à moyen terme. Son plus grand objectif, ce sera Rio, où il tentera de conquérir une médaille olympique dans la poursuite par équipes. En revanche, même si sa polyvalence n'est plus à démontrer, il n'est pas question qu'il s'aligne sur les épreuves sur route des JO, surtout en raison de la collision des dates.

Dans les épreuves sur route, s'il a planifié de prendre part au Tour d'Italie, il a écarté le Tour de Suisse. «Il est très exigeant cette année. Ce n'est pas la préparation idéale pour les Jeux olympiques», précise Stefan Küng.

(si)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.