Koepka sur sa planète, Woods retombe sur terre

GolfL'Américain Brooks Koepka survole le Championnat PGA et collectionne les records, tandis que Tiger Woods, éliminé après le 2e tour vendredi, ne rééditera pas son exploit d'Augusta.

Le Tigre est déjà de retour chez lui.

Le Tigre est déjà de retour chez lui. Image: AP/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après le record du parcours de Bethpage, près de New York, jeudi (63, -7), Koepka s'est offert deux autres titres de gloire à l'issue de son étincelant 2e tour. Il a rallié le club-house avec une carte de 65 (-5), soit un total de 128 (-12), du jamais-vu jusque-là dans l'histoire des tournois du Grand Chelem à mi-parcours. Koepka, 29 ans, abordera le troisième tour samedi avec un avantage sans précédent, depuis la création du Championnat PGA en 1916, de sept coups, soit deux de plus que le précédent record du Zimbabwéen Nick Price établi en 1994.

Ses premiers poursuivants, son compatriote Jordan Spieth et l'Australien Adam Scott, se partagent la 2e place ex aequo avec un total de 135 (-5). Même s'il est bien parti pour remporter un quatrième titre du Grand Chelem depuis avril 2017, le leader a trouvé à redire à sa performance du jour. Il a pourtant commencé sa journée avec trois birdies sur les quatre premiers trous, avant de finir avec quatre birdies sur les six derniers trous.

«Trop d'erreurs»

Mais ses deux bogeys de la journée lui sont restés au travers de la gorge. «Il a fallu se battre ce vendredi, c'était difficile, mais je suis content de mon attitude, je me suis battu toute la journée et il va falloir continuer comme cela», a insisté le No 3 mondial. Koepka qui peut finir la semaine à la première place mondiale, a écoeuré les autres cadors.

Le No 1 mondial Dustin Johnson est 4e à huit coups (136, -4), son dauphin au classement mondial, l'Anglais Justin Rose est 9e (137, -3), tandis qu'il faut descendre à la 57e place pour trouver tracer du Nord-Irlandais Rory McIlroy (143, 3). Woods, lui, n'a pas franchi le cut (145, 5). Déjà en difficultés la veille (72, 2), le «Tigre» n'a jamais été dans le coup.

«J'ai fait trop d'erreurs, il y a trop de choses qui n'allaient pas que cela soit au putting ou au driving (...) Je ne me suis jamais bien senti depuis que je suis arrivé ici», a admis l'ancien roi incontesté du golf. Il restait pourtant sur une victoire retentissante lors du Masters où il avait mis fin à une disette de onze années en Grand Chelem.

Le Memorial pour Woods

Mais à 43 ans, après avoir été opéré du dos à quatre reprises entre 2014 et 2017, Woods a besoin de plus de temps de repos et d'entraînement pour enchaîner deux tournois de ce calibre en moins d'un mois. «Il n'y a pas de raisons pour que je ne retrouve pas mon niveau du Masters, mais il va aussi y avoir des jours, voire des semaines, où rien ne va fonctionner. C'était un jour comme ça pour moi ce vendredi», a-t-il estimé.

Depuis que le Championnat PGA, disputé jusque-là en août, a été intercalé entre le Masters et l'US Open, le calendrier est encore plus exigeant. Woods va maintenant faire une pause de quelques jours avant de débuter sa préparation pour l'US Open qui aura lieu du 13 au 16 juin sur le parcours de Pebble Beach (Californie). Mais à la différence de ce qu'il a fait pour préparer le Championnat PGA, Woods a prévu de disputer un tournoi en amont de l'US Open, le Memorial (30 mai-2 juin).

Créé: 18.05.2019, 08h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Selon Hodgers, les récentes votations bloqueront la construction de 20.000 logements
Plus...