Kevin Staut maître parmi les maîtres à Genève

HippismeLe cavalier français a remporté samedi la finale du Top 10 mondial disputée lors du CHI de Genève. Guerdat 10e.

Le Français Kevin Staut et son hongre Rêveur de Hurtebise.

Le Français Kevin Staut et son hongre Rêveur de Hurtebise. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Kevin Staut a remporté pour la première fois la finale du Top 10 mondial, disputée dans le cadre du CHI de Genève. Le Français et son hongre Rêveur de Hurtebise ont réalisé une deuxième manche de feu, au contraire de Steve Guerdat et Hannah, dixièmes et derniers de cet affrontement des maîtres.

Outre l'évidente importance d'un tel succès, cette finale était aussi la dernière chance pour Staut, en concurrence avec Scott Brash et Lorenzo De Luca, de se qualifier pour le Grand Prix de dimanche. Or le Français a gagné devant... Brash, battu sur Ursula pour 1''97. L'homme qui avait réalisé le Grand Chelem en 2014-2015 ne sera donc même pas en lice dans le GP de Genève!

«Beaucoup d'émotions»

Staut s'est offert un double sans faute comme cadeau pour son élection, vendredi, à la présidence du Club des cavaliers de saut internationaux, un IJRC qui a créé et possède la finale du Top 10. «Je ne sais pas si c'est une bonne chose, on va dire que c'était truqué!», a plaisanté le Français.

«C'est beaucoup d'émotion, a-t-il poursuivi. C'était ma huitième participation et j'arrive enfin à gagner. Je suis très fier et très heureux pour mes propriétaires, qui sont présents à Genève. Ils m'ont toujours dit tu fais ce que tu veux, mais nous aimerions un jour que tu remportes le Top 10...»

Le couple Staut - Rêveur de Hurtebise avait souvent échoué de peu à Palexpo, terminant trois fois quatrième, lors du Grand Prix et du Top 10 en 2016 et du GP en 2014. «En plus, je gagne avec Rêveur... Or tout le monde sait que c'est mon cheval de coeur, qui a 16 ans et a déjà tant donné. Il a sauté magnifiquement bien, surtout en deuxième manche. Il s'est sublimé, comme souvent lors des grandes occasions.»

Guerdat peu inspiré

L'affaire a en revanche rapidement tourné au vinaigre pour Steve Guerdat, vainqueur de l'épreuve en 2010 sur Jalisca Solier. Le Jurassien, que l'on a connu plus inspiré, a fait une barre lors de la première manche puis deux dans la seconde.

«Nous avons fait une belle faute sur le premier parcours puis je n'ai pas bien monté lors du deuxième», a-t-il analysé avant d'évoquer le Grand Prix de dimanche. «Je ne peux pas parler de revanche puisque ce ne sera même pas le même cheval (NDLR: il montera Bianca), mais j'espère pouvoir faire mieux.» (ATS/nxp)

Créé: 09.12.2017, 22h29

Articles en relation

Six Suisses au départ du Grand Prix dimanche

Hippisme - CHI de Genève La Suisse sera représentée par six cavaliers au CHI de Genève, dont le jeune Neuchâtelois Bryan Balsiger. Plus...

Farrington supersonique, ça passe pour Guerdat

Hippisme Steve Guerdat s'est classé 5e, vendredi, et retrouvera dimanche Martin Fuchs et Werner Muff pour le Grand Prix. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...