Jumbo-Visma pose sa patte sur le Tour

CyclismeDéjà vainqueur la veille au sprint, l’équipe néerlandaise a récidivé sur le contre-la-montre par équipes, dimanche, à Bruxelles. Mike Teunissen a conforté son maillot jaune.

Les coureurs de l'équipe Jumbo-Visma ont imposé un rythme soutenu lors du contre-la-montre par équipes.

Les coureurs de l'équipe Jumbo-Visma ont imposé un rythme soutenu lors du contre-la-montre par équipes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’était attendu et la réalité du bitume l’a confirmé: ce n’était pas ce dimanche que s’est joué le Tour de France 2019. En revanche, certains ont déjà perdu pas mal de terrain sur les deux leaders d’Ineos, Egan Bernal et Geraint Thomas. L’équipe AG2R du Français Romain Bardet, notamment, a lâché près d’une minute par rapport à la formation britannique, deuxième de ce chrono collectif sous l’Atomium de Bruxelles. Nairo Quintana (Col), lui, a perdu près de 40 secondes.

Thomas est resté debout

À noter qu’Ineos a perdu en route Wout Poels, lâché par les siens à 3 km du but. Celui qui est peut-être intrinsèquement le meilleur grimpeur du groupe ne perturbera donc pas ses deux leaders au classement général. Geraint Thomas, lui, n’est pas tombé et c’est déjà pas mal. Il avait tout de même chuté lors de ses deux derniers jours de course officiels, sur le Tour de Suisse puis samedi dans l’emballage final…

Ce début de Grande Boucle ressemble en revanche à un rêve pour Mike Teunissen. Après sa victoire surprise de la veille, celui qui était là au départ pour lancer les sprints de Dylan Groenewegen a désormais le maillot jaune solidement ancré sur ses épaules. Le Néerlandais de 26 ans et son équipe hollandaise ont littéralement écrasé le contre-la-montre par équipes et creusé l’écart au général.

L’équipe Jumbo-Visma a bouclé les 27 kilomètres du parcours à la vitesse supersonique de 57,202 km/h de moyenne! Ineos est relégué à 20 secondes et la Deceuninck-Quick Step est juste derrière. Ensuite, c’est un sacré empilement au sein duquel Sunweb (26’’), Katusha (26’’), Education First (28’’), CCC (31’’) et Groupama-FDJ (32’’) se tiennent tous en six secondes.

Pari gagné pour Küng

La Groupama-FDJ de Thibaut Pinot et Stefan Küng a plutôt bien réussi cet exercice particulier. La formation française regrettera toutefois les derniers mètres, quand son grimpeur David Gaudu est allé goûter au bitume. «On a bien travaillé, on a fait des erreurs à l’entraînement justement pour en comprendre l’importance», a apprécié le Thurgovien une fois la ligne d’arrivée passée. «On n'est pas surpris, on savait qu'on était capables de bien faire. C'est un bon bilan. Stefan Küng nous a donnés beaucoup de conseils et on a beaucoup travaillé», s’est réjoui pour sa part Pinot, son leader.

Le maillot jaune de Teunissen est bien accroché à ses épaules donc, mais attention à l’arrivée «casse-pattes» de lundi, entre Binche et Epernay, sur 215 kilomètres. Le peloton affrontera, en effet, une multitude de bosses dans le final, avec trois côtes de 3e catégories et une de 4e. L’arrivée sera jugée en-haut d’une rampe longue de 500 mètres, avec une pente de 8%. Les punchers seront clairement à la fête.

Créé: 07.07.2019, 17h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.