Jérémy Desplanches en finale, record en prime

NatationLe Genevois s'est qualifié de très belle manière pour la finale du 200 m 4 nages des Mondiaux.

Jérémy Desplanches a pulvérisé son record personnel. (Image d'archives)

Jérémy Desplanches a pulvérisé son record personnel. (Image d'archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jérémy Desplanches s'est qualifié de très belle manière pour la finale du 200 m 4 nages des Mondiaux. Dans la Danube Arena de Budapest, le Genevois a signé le quatrième temps des demi-finales en pulvérisant son record de Suisse.

Desplanches a nagé en 1'56''86, soit 0''54 de mieux que son record national établi en mai. Il s'était déjà signalé à l'attention en matinée avec le 5e temps des séries. Il se profile désormais comme un outsider pour la finale. Celle-ci a lieu jeudi à 17h30.

Les progrès du Genevois sont rapides. Pour les mesurer, il faut rappeler que le jeune homme qui s'entraîne à Nice depuis trois saisons s'était classé 13e aux JO de Rio en 2'00''38. Il vise les étoiles et n'a pas cédé sous la pression, mercredi. Il a pris la 3e place de sa demi-finale et signé le 4e chrono à l'addition des deux courses, à environ une seconde du meilleur, l'Américain Chase Kalisz (1'55''88). Le Genevois n'est qu'à 0''16 de l'auteur du 3e temps, le Britannique Max Litchfield.

«Tout peut se passer»

Desplanches est le premier Suisse à atteindre une finale à Budapest. «Je suis hypercontent. Mon objectif était d'atteindre coûte que coûte la finale, et là, je réalise en plus un très bon temps», a réagi le nageur de 22 ans. «La course a été très dure. Cela avait déjà été ardu en matinée, et j'ai pu le refaire en fin d'après-midi. En finale, tout peut se passer. J'espère pouvoir prendre du plaisir dans cette expérience.»

Pour situer le niveau de ces demi-finales, le Genevois a nagé plus vite que le temps qui avait permis au Chinois Wang Shun de prendre la médaille de bronze aux JO de Rio l'an dernier.

Cette finale de Desplanches est la première d'un Suisse à des Mondiaux depuis 2011 à Shanghai, lorsque Dominik Meichtry avait fini 7e du 200 m libre et Flori Lang 8e du 50 m dos. Quant à la dernière médaille helvétique, elle remonte à 2007 à Melbourne, avec l'argent de Flavia Rigamonti sur 1500 m...

Honorable 12e place

Martina van Berkel de son côté a été éliminée en demi-finale du 200 m papillon, avec une très honorable 12e place finale. La Zurichoise avait atteint le maximum de ses possibilités actuelles en se hissant à ce stade de la compétition. Elle aurait dû se surpasser pour passer en finale.

Van Berkel a nagé en 2'09''34 le matin, le 17e temps des séries, avant d'être repêchée parmi les seize nageuses admises pour les demi-finales grâce au retrait de l'Italienne Ilaria Bianchi. En début de soirée, elle a eu le mérite d'aller plus vite en demies (2'08''71), tout en restant à sept dixièmes de son record national établi l'an dernier aux JO de Rio (12e déjà). (ats/nxp)

Créé: 26.07.2017, 19h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...