Ge/Servette trouve toujours la solution

Hockey sur glaceÀ l’approche des play-off, les Aigles se ménagent et testent diverses options qui peuvent servir dans la course au titre

Stéphane Charlin a réalisé son premier blanchissage en carrière lors de son 2e match en tant que titulaire.

Stéphane Charlin a réalisé son premier blanchissage en carrière lors de son 2e match en tant que titulaire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une nouvelle saison va commencer. Qui pourrait être longue, qui sait? Il faut donc aborder la course au titre avec un maximum de certitudes et d’options dans sa manche. C’est sans doute sous cet angle qu’il convient d’analyser la dernière performance des Aigles du côté d’Ambri et y trouver quelque source de satisfaction. Pour ce long voyage au Tessin, Pat Emond était privé d’une ribambelle de leaders. Pas question de prendre le moindre début de risque à ce stade de la saison. Chaque douleur est prise au sérieux et soignée avec un mot d’ordre: le repos.

«C’est l’un des seuls leviers sur lequel nous avons prise, explique le coach des Vernets. En cas d’alerte, on préfère laisser le joueur à la maison. Cela nous permet également de tester d’autres options et de donner davantage de responsabilités à d’autres. C’est ce que nous avons fait contre Zoug et à Ambri. Et je dois dire qu’à chaque fois, j’ai bien aimé le fait que chacun en ait fait un peu plus pour compenser les absences.»

Charlin épatant

Le premier qui mérite une mention, c’est ce Stéphane Charlin, 19ans, blanchi pour son deuxième départ dans la cage des Aigles en National League. Il avait été titularisé une première fois le 30novembre, aux Vernets, contre le CP Berne. Avec une courte défaite à la clé. Samedi soir, le champion de Suisse en titre avec les juniors M20 a livré une copie parfaite. «J’ai été bien aidé par mes coéquipiers, qui ont parfaitement joué sur le plan défensif, dit-il avec le détachement d’un vieux briscard. Après, j’ai juste essayé de ne pas tergiverser et de ne pas montrer que j’étais tout de même un peu nerveux.» Aligné pour laisser souffler un Gauthier Descloux en feu, le junior a une fois encore démontré qu’il pouvait tenir la baraque le temps d’un soir.

Sur la glace de la Valascia, Ge/Servette s’est aligné dans une formation très expérimentale. On ne se prive de pas de Fehr, Wingels, Maurer, Maillard, Mayer et Smirnovs sans que cela ne prête à conséquence sur le plan de la fluidité du jeu. Et pourtant. Comme contre Zoug, les Genevois ont su faire bloc. «Parce que ce groupe est composé de joueurs qui sont des compétiteurs dans l’âme, se réjouit Pat Emond. Et lors de chaque match, ils essaient de se donner les moyens de gagner. Peu importe les circonstances. C’est donc aux gars qu’il faut donner tout le crédit de nos résultats. Ils méritent ce qui leur arrive et cette qualification pour la prochaine Champions League est une belle récompense pour les joueurs.»

En Champion's League

Grâce à un but malin de Daniel Winnik, les Aigles ont donc assuré leur place dans le quatuor de tête de la National League. Un résultat qui les qualifie pour la compétition continentale. De quoi donner le sourire au capitaine Noah Rod: «La Champions Hockey League, c’est quand même plus sympa que des matches de préparation.» Et de quoi donner quelques bons cheveux blancs supplémentaires au directoire, qui va devoir trouver des solutions pour dégager un budget pour cette épreuve qui va rythmer l’été et l’automne des Aigles et de leurs supporters en quête de découverte.

En attendant de décoller pour Prague, Hambourg ou Nottingham, Ge/Servette va se contenter de décoller tout court dans une course au titre qu’il aborde sans le moindre complexe et en n’ayant strictement rien à perdre. C’est même avec pas mal de certitudes que la troupe de Pat Emond abordera son autre saison. «Sur le plan défensif, on est revenu au point après une légère période difficile et deux lourdes défaites contre Bienne et Zurich, souligne l’heureux coach des Aigles. On joue à nouveau serré et c’est ainsi que nous avons eu du succès cette saison. Je ne préconise pas un style de jeu défensif. Au contraire. On est une équipe qui produit beaucoup de jeu. Mais nous sommes très responsables sur le plan défensif. Et c’est ainsi que l’on pourra créer la surprise en play-off.»

L’autre saison peut commencer.

Créé: 23.02.2020, 21h24

Ambri - Ge/Servette 0-1 (0-0 0-0 0-1)

La Valascia, 4860 spectateurs.
Arbitres: MM. Tscherrig et Fluri; Fuchs/Gnemmi.

But: 45e Winnik (à 4c5!) 0-1.

Ambri: Conz; Plastino, Fischer; Fora, Dotti; NGoy, Pezzulo; Fohrler; D’Agostini. Flynn, Zwerger; Hofer, Novotny, Müller; Trisconi, Goi, Bianchi; Mazzolini, Dal Pian, Hinterkircher.

Ge/Servette: Charlin; Völlmin, Mercier; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Le Coultre; Caron, Richard, Rod; Miranda, Winnik, Patry; Fritsche, Kast, Bozon; Wick Berthon, Douay; Cajka.

Pénalités: 2x2’ contre Ambri; 1x2’ contre Ge/Servette.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...