Passer au contenu principal

Ge/Servette a toujours plus d’atouts dans son jeu chatoyant

Avec le retour de Riat, Rod et Fransson, la densité de l’effectif offre de belles perspectives à un Aigle presque royal à Berne

Bien lancé par Damien Riat, Juraj Simek a fait taire le public et les joueurs bernois en prolongation.
Bien lancé par Damien Riat, Juraj Simek a fait taire le public et les joueurs bernois en prolongation.
Eric Lafargue

C’est quelque chose qui flotte dans l’air. Comme le murmure d’une mouche qu’on entendrait voler. «C’est toujours difficile et plaisant de ramener des points d’un voyage dans cette patinoire, aime à rappeler Chris McSorley pour qui un succès à Berne a toujours une saveur particulière.» Alors ce silence, cette foule aphone… Ceux qui vociféraient lorsque Martin Plüss ou Cory Conacher accéléraient pour s’en aller, seuls, échouer face à l’impeccable Robert Mayer, furent sans doute les premiers à quitter la PostFinance-Arena la tête basse. Fâchés contre cette troupe de millionnaires incapables de s’éloigner de la barre depuis le début de la saison.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.