Passer au contenu principal

VoileLes écarts se resserrent dans le Pot-au-noir

La zone d'instabilité qui précède le franchissement de l'équateur brasse à nouveau les cartes sur la Transat Jacques Vabre.

Les leaders Gilles Lamire et Antoine Carpentier (Groupe GCA) s'approchent inexorablement d'une victoire en multicoques.
Les leaders Gilles Lamire et Antoine Carpentier (Groupe GCA) s'approchent inexorablement d'une victoire en multicoques.
AFP

La traversée du redouté Pot-au-noir, zone intertropicale qui se caractérise par une forte instabilité météorologique et où les vents sont imprévisibles, a permis un rapprochement de la flotte des monocoques IMOCA sur la Transat Jacques Vabre. Dans cette course en double entre Le Havre (Fra) et Salvador de Bahia (Bré), les leaders français Charlie Dalin et Yann Eliès (Apivia) avaient profité de l’engluement de leurs adversaires pour se creuser une belle avance, à moins de 2000km du but. Jeudi matin, ils comptaient près de 250km d’avance sur leurs dauphins et compatriotes Kevin Escoffier et Nicolas Lunven (PRB).

Mais la lutte est toujours serrée pour les places 2 à 10, qui se tiennent de très près. Derrière, le paquet s’est resserré, offrant la possibilité de gagner des places à ceux qui tireront le mieux profit d’une transition hasardeuse. Parmi ceux-ci, le Genevois Alan Roura et son coéquipier français Sébastien Audigane (La Fabrique), toujours 20es à plus de 530km des leaders, rêvent de doubler quelques concurrents directs.

Dans la catégorie des plus petits monocoques Class40, le statu quo est de mise. Les Français Ian Lipinski et Adrien Hardy (Crédit Mutuel) mènent toujours solidement le bal, à quelque 2780km de l’arrivée. Environ 427km plus loin, les Suisses Valentin Gautier et Simon Koster s’accrochent toujours à leur belle 4e place.

En ce qui concerne les multicoques, l’affaire est toujours bien emmanchée pour les Français Gilles Lamire et Antoine Carpentier (Groupe GCA), qui n’étaient jeudi matin plus qu’à 650km de l’objectif et qui devraient sauf catastrophe s’imposer en temps absolu.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.