La fin d’une belle histoire qui avait commencé sur un coin de table

VoileLe D35 a tiré sa révérence samedi soir à la SNG en présence de ceux qui ont lancé en 2003 ce catamaran de légende.

Polyvalent, puissant mais tout de même accessible, le D35 s’est inscrit comme la référence des multicoques lémaniques pendant près de deux décennies.

Polyvalent, puissant mais tout de même accessible, le D35 s’est inscrit comme la référence des multicoques lémaniques pendant près de deux décennies. Image: LORIS VON SIEBENTHAL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans la radio qui crépite, une voix ne fait pas semblant d’avoir froid. Nicolas Grange prend la parole et annonce que cette course est la dernière d’une longue et belle histoire. Un frisson parcourt la surface de ce lac, incroyable terrain de jeu pour le plus beau des bateaux de course de ces dernières années. Le D35 a vécu, vive le TF35. Voilà en substance le message délivré par le skipper d’Okalys, qui a présidé la classe de ces multicoques de compétition d’exception.

Un samedi pas ordinaire pour tous ces propriétaires, navigateurs, suiveurs, spectateurs. Le dernier jour, le dernier bord. Et le soir, sur la terrasse de la Société nautique, le premier verre, d’une longue série pour tous les acteurs de la voile lémanique, réunis pour une cérémonie à la fois joyeuse et teintée d’une certaine nostalgie.

La belle histoire des D35 renvoie à une époque où les bateaux ne volaient pas. Un temps ou des propriétaires amoureux de vitesse ont décidé de freiner leurs ardeurs dépensières. Au début des années 2000, il y a comme une course à l’armement pour gagner le Bol d’Or. «Et en 2003, un gros coup de vent a décimé la flotte des multicoques, raconte, au micro, Nicolas Grange. C’est suite à cela que nous avons décidé, imaginé, la création d’un nouveau bateau qui serait le même pour tous.»

Document originel

Moins de deux semaines après ce Bol d’Or mouvementé, une soirée au restaurant se termine par la rédaction du document originel de la série des D35. Une sorte de «Deed of Gift» lémanique, que nous nous sommes procuré. La lettre est écrite sur un coin de table et est adressée à Philippe Cardis, patron du Chantier Décision, où seront construits les catamarans. Elle est signée par Ernesto Bertarelli, Nicolas Grange, Guy de Picciotto, Philippe Cardis, Frédéric Amar et Yorick Klipfel.

«C’est assez émouvant d’avoir retrouvé cette lettre, poursuit Nicolas Grange. En la relisant, on se rend compte que tout ce que nous demandions a presque été respecté sauf le prix demandé! Et c’est assez fou de se dire que de ce bout de papier est née une série unique au monde par sa durée de vie et par la qualité de ses régates»

En seize années, plus de 800 départs ont été donnés. Pas loin de 250 navigateurs se sont succédé à bord. À commencer par des stars mondiales qui ont succombé au charme de ces Formule 1 du lac. Comme souvent, une fois sur deux en fait, c’est Alinghi, barré par Ernesto Bertarelli, qui s’imposait à la fin de la saison (huit titres sur seize). Le dernier championnat n’a pas échappé à la domination du double vainqueur de la Coupe de l’America, lui aussi ému et «impatient d’écrire un nouveau chapitre de l’histoire de la voile lémanique». Sur un coin de table?

Créé: 23.09.2019, 19h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...