Federer: «Ravi de rester deux jours de plus»

TennisRavi mais lucide, Roger Federer ne voulait pas donner trop d’importance à sa victoire facile contre Gasquet (6-2, 6-3). «Le deuxième tour sera très différent.»

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer, c’est ce qu’on appelle un retour sur terre réussi. Comment l’avez-vous vécu?

J’ai pris beaucoup de plaisir. D’abord parce que j’ai reçu un bel accueil, ici sur les terres de Rafa. Et puis aussi parce que j’ai fait mon match, même si je me suis très vite rendu compte que Richard n’était pas à son meilleur niveau, surtout en défense. Je suis très content de rester deux jours de plus dans le tournoi, plutôt que de repartir à l’entraînement.

Justement, êtes-vous satisfait de vos ajustements liés à la terre battue?

Au début, j’ai eu un peu de mal à trouver mes repères lorsque je voulais prendre la balle tôt car Richard met beaucoup de lift. Et comme je m’étais entraîné avec Medvedev et Nishikori, qui jouent très à plat, j’ai dû m’adapter. Sinon, je sentais bien mes amorties; ce qui m’a aidé à chasser le stress légitime du début de match.

Vous vous êtes préparé pour être compétitif sur terre battue mais le match de ce soir ressemblait plutôt à une partie de surface rapide, non?

C’est vrai. Ici, en altitude, les conditions n’ont rien à voir avec de la terre traditionnelle. Tu peux jouer avec un état d’esprit de surface rapide. C’est beaucoup plus facile de s’appuyer sur son service pour rester dans un set que dans les tournois qui se jouent au niveau de la mer. Je sais très bien que tout sera différent à Roland-Garros mais je me suis préparé pour. Et je sais aussi très bien que tout sera plus compliqué jeudi au deuxième tour. Car tant Marton Fucsovic que Gaël Monfils sont de super athlètes.

Voilà dix ans que vous n’avez pas battu Rafael Nadal sur terre battue. Seriez-vous content de le retrouver en finale?

Bien sûr. Car cela voudrait dire que je suis en finale de Madrid (rire). Je me souviens de ma victoire contre lui ici en finale (2009). Il était fatigué mais j’avais joué un match très solide. Bien sûr que j’ai envie de l’affronter ; tout simplement parce qu’il reste la référence absolue sur cette surface. D’ailleurs je crois que ce serait une erreur de revenir sur terre battue sans avoir envie de le défier.

Créé: 07.05.2019, 23h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...