L’exploit passera par la Finlande

Hockey sur glaceQualifiée pour les quarts de finale du Mondial, la Suisse dégage un potentiel important. Suffisant pour faire tomber le roc finlandais?

L'équipe de Suisse avait le succès modeste, mardi. Elle veut aller chercher davantage que les quarts de finale.

L'équipe de Suisse avait le succès modeste, mardi. Elle veut aller chercher davantage que les quarts de finale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Hormis une légère patinée au démarrage (1 point de perdu contre le néo-promu autrichien), la Suisse a fait le job, lors du tour préliminaire du Championnat du monde. En témoignent ses quatre victoires face aux nations qui lui sont sur le papier inférieures – la dernière mardi contre la France (5-1) – et sa qualification pour les quarts de finale du tournoi danois.

L’objectif fixé par Raeto Raffainer, directeur des équipes nationales, atteint, il est temps de se projeter sur la suite des événements. Au moment de le faire, deux postulats contrastés apparaissent. Celui qui dit qu’il serait bien dommage de s’arrêter dès les quarts avec une sélection au potentiel aussi haut (7 joueurs de NHL), capable de poser des problèmes tant à la République tchèque qu’à la Russie durant la phase de groupes. Et celui qui dit que sortir la Finlande, jeudi à Herning, ne représenterait rien d’autre qu’un exploit.

Oui, l’équipe de Suisse a de la gueule. D’autant plus depuis que Roman Josi et Kevin Fiala ont rejoint ses rangs. Exception faite du Mondial 2013 (médaille d’argent), elle a par ailleurs rarement semblé aussi conquérante face aux «petits» et contradictrice face aux «grands», grâce notamment à un niveau d’intensité et d’agressivité à des années lumières de ce qu’elle avait présenté aux Jeux olympiques de PyeongChang.

Le signe indien

Mais si elle souhaite s’offrir le vainqueur du groupe B, terriblement efficace offensivement (38 buts marqués en 7 rencontres, dont 9 par l’intermédiaire de l’attaquant des Carolina Hurricanes Sebastian Aho, 20 ans) comme défensivement (11 buts encaissés), la sélection nationale devra réaliser le match quasi parfait dans tous les domaines. A commencer par ceux du gardien (qui de Berra ou de Genoni sera devant la cage?), de la discipline et du réalisme. Pour vaincre le signe indien et la Finlande pour la première fois du millénaire (5 défaites en tournoi majeur), il n’y a pas d’autre alternative. (TDG)

Créé: 16.05.2018, 08h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.