Passer au contenu principal

Une étape décisive pour Patrick Kinigamazi

Le Genevois affronte l’Argentin Farias ce vendredi à Sous-Moulin, titre mondial WBF des superplumes en jeu.

Patrick Kinigamazi se déclare fin prêt pour affronter Farias.
Patrick Kinigamazi se déclare fin prêt pour affronter Farias.
GEORGES CABRERA

La carrière de combattant de Patrick Kinigamazi pourrait prendre un nouvel envol ce vendredi 9 juin. Le boxeur du Club pugilistique de Carouge (CPC) s’apprête en effet à affronter, au Centre sportif de Sous-Moulin, l’Argentin Juan José Farias pour tenter de décrocher le titre mondial WBF vacant des poids superplumes. Un rendez-vous forcément important, qui pourrait lui servir de tremplin afin de briguer d’autres titres plus prestigieux encore. Le plan est ambitieux, certes, mais il faut se souvenir qu’en 2010, le Rwandais de Genève a déjà conquis le titre planétaire WKN de full-contact en dominant l’icône irlandaise Gary Hamilton.

Revenu à la boxe anglaise et honoré de 25 succès en 27 combats, ainsi que d’un titre de champion d’Afrique remporté en novembre face au Congolais Clark Telamanou, Patrick Kinigamazi (34 ans) se déclare fin prêt au moment d’affronter Farías, de deux ans son aîné, qui compte 18 victoires en 28 combats à son palmarès, dont 13 par K.-O.

«Cet affrontement va constituer une étape décisive pour la suite de ma carrière, mais je l’aborde avec sérénité, souffle le boxeur du CPC. Je crois pouvoir affirmer que j’ai accompli ma meilleure préparation, en suivant scrupuleusement le plan établi par mon entraîneur Giorgio Costantino. Je me sens au top. Grâce à la vidéo, j’ai pu constater que Farías possède une puissante droite, qui constitue son arme principale. Je suis donc averti et je vais me méfier de lui comme du lait sur le feu durant les trois premières des douze reprises. Je dois le tenir à distance avant de m’exprimer pleinement. Après, le ring décidera…»

Giorgio Costantino confirme les propos de son poulain: «Patrick a travaillé d’arrache-pied à tous les niveaux. Nous avons évidemment réduit peu à peu l’intensité et privilégié aussi un travail d’endurance inédit, composé d’accélérations et de ralentis pour simuler au mieux le rythme d’un combat.»

A Sous-Moulin, Cédric Kassongo, Khalid Graidia et Julien Calvete compléteront l’affiche.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.