Jil Teichmann qualifie la Suisse pour les finales

TennisVictorieuse de Gabriela Dabrowski dans le quatrième match (6-3 6-4), la Biennoise a permis aux Suissesses d’éliminer le Canada en barrage de Fed Cup (3-1).

Deux matches et deux victoires pour Jil Teichmann.

Deux matches et deux victoires pour Jil Teichmann. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jil Teichmann a mis fin au suspense, à peine plus d’une heure après la déconvenue surprise de Belinda Bencic. La St-Galloise avait été battue 6-2 7-6 par la jeune Leylah Fernandez (17 ans) en ouverture de journée. Sa coéquipière a écarté dans la foulée Gabriela Dabrowski (6-3 6-4), non sans quelques hésitations. Ce troisième succès décisif permet aux joueuses du capitaine Heinz Günthardt d’assurer leur place au tour final de la Fed Cup, qui aura lieu en avril à Budapest.

Jil Teichmann a donc fini le travail face à la numéro 4 canadienne, Gabriela Dabrowski. Cette spécialiste de double (WTA 7) reste limitée en simple où elle occupe le 448 rang mondial. La joueuse d’Ottawa n’avait plus gagné un match sur le circuit dans cet exercice depuis 2017. Devant son public, Teichmann a semblé parfois tétanisée par la tension. La Bernoise a notamment été breakée au moment de servir pour le match. Une nervosité qu’elle est malgré tout parvenue à évacuer pour s’imposer en deux manches, après un dernier «challenge» couronné de succès.

La Suisse avait fait le plus dur vendredi en menant 2-0 après les premiers simples du barrage de Fed Cup face au Canada. Il ne manquait plus qu’une victoire pour valider le billet pour le tour final de la compétition. Un coup de grâce que devait administrer Belinda Bencic en ouverture de journée samedi.

A côté du sujet

Mais rien ne s’est déroulé comme prévu pour la 5e joueuse mondiale, qui a complètement déjoué face à la jeune Leylah Fernandez (WTA 185) pour s’incliner en deux manches (6-2 7-6). Le Canadienne de 17 ans a fait parler sa fougue et son insouciance pour bousculer la favorite. Sans cesse agressée dans le jeu, Belinda Bencic a très vite montré sa frustration. Des difficultés renforcées par un service défaillant (56% de première balle et trois doubles fautes dans le premier set). La Suissesse a encore effacé un break dans la deuxième manche, avant de céder au tie-break (7-3). Un tie-break conclu par une grossière faute au filet, la 16e erreur non provoquée d’une Belinda Bencic à côté du sujet samedi. Un avertissement sans frais pour les joueuses de Günthardt.

Grâce à ce succès en barrage, la Suisse valide sa présence au tour final de la Fed Cup en avril prochain à Budapest. 12 équipes seront en lice pour soulever le saladier d’argent. Ce tournoi, condensé sur une semaine, est une première dans l’histoire de ce tournoi vieux de 57 ans. Les équipes seront réparties en quatre groupes de trois nations, le premier de chaque poule se qualifiant ainsi pour les demi-finales. Le tirage au sort aura lieu ce mardi dans la capitale hongroise.

En plus de la Suisse, la France (tenante du titre), l’Australie (finaliste en 2019), la Hongrie (pays hôte), la République tchèque (invitée) et l’Espagne (qui a éliminé le Japon 3-0) sont d’ores et déjà qualifiés. Les six dernières places seront attribuées à la fin des barrages encore en cours ce samedi.

Ugo Curty, Neuchâtel

Créé: 08.02.2020, 16h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...