Passer au contenu principal

L'énième coup de sang de Nick Kyrgios

L'Australien risque une amende très salée, l'exception Stan Wawrinka: ce qu'il faut retenir de la 7e journée de Wimbledon.

Le contraste entre Novak Djokovic et Roger Federer après la cérémonie des trophées à Wimbledon (Dimanche 12 juillet 2015).
Le contraste entre Novak Djokovic et Roger Federer après la cérémonie des trophées à Wimbledon (Dimanche 12 juillet 2015).
Keystone
Novak Djokovic dévore son trophée des yeux après sa démonstration en finale face à Roger Federer (Dimanche 12 juillet 2015).
Novak Djokovic dévore son trophée des yeux après sa démonstration en finale face à Roger Federer (Dimanche 12 juillet 2015).
Keystone
Arrivé tôt à Londres, Roger Federer montre qu'il est aussi à l'aise balle au pied (Jeudi 25 juin 2015).
Arrivé tôt à Londres, Roger Federer montre qu'il est aussi à l'aise balle au pied (Jeudi 25 juin 2015).
Keystone
1 / 69

L'exploit.

Coco Vandeweghe, 23 ans, s'est offert la plus belle performance de sa jeune carrière en éliminant 7-6 (7/1), 7-6 (7/4) la Tchèque Lucie Safavora (N.6), demi-finaliste sortante et finaliste du dernier Roland-Garros. L'Américaine n'avait encore jamais tapé aussi haut dans le classement WTA. Avant Wimbledon, ses plus grands faits d'armes étaient d'avoir battu des joueuses classées N.9 (Zvonareva en 2010 à San Diego et Jankovic en 2014 à Montréal). Cette performance contre Safarova lui permet de se hisser pour la première fois en quarts de finale d'un Grand Chelem.

Le flop.

Battue par l'Espagnole Garbine Muguruza (N.20), Caroline Wozniacki s'est arrêtée pour la cinquième fois en huitièmes de finale. Elle n'a encore jamais franchi ce cap à Londres alors qu'elle a disputé deux finales à l'US Open (2009, 2014), une demie à l'Open d'Australie (2011) et un quart à Roland-Garros (2010). L'ancienne N.1 mondiale, actuellement N.5, est décidément maudite sur le gazon anglais comme Jelena Jankovic, une autre ex-reine de la WTA elle aussi. La Serbe a subi comme Wozniacki sa cinquième élimination en huitièmes en chutant face à la Polonaise Agnieszka Radwanska.

Les chiffres.

- 0: comme le nombre de set encaissé par Stan Wawrinka depuis le début. Le Vaudois est le seul joueur dans ce cas en quarts de finale.

- 2: le nombre de joueuses du top en quarts (Sharapova et Serena Williams)

- 25: le nombre de victoires d'affilée en Grand Chelem pour Serena Williams, déjà lauréate de l'US Open, de l'Open d'Australie et de Roland-Garros.

- 160'000: en livres sterling (environ 225'860 euros), le montant de l'amende que pourrait recevoir Nick Kyrgios pour avoir laissé filer un jeu lors de son match contre Richard Gasquet.

Les phrases.

- «Rafa (Nadal) prend énormément de temps entre les points et tu me reproches de changer de chaussettes.» De l'Australien Nick Kyrgios tancé par l'arbitre lors d'un changement de côté face à Gasquet.

- «On reste sur des questions de tennis. Merci.» De la Caroline Wozniacki à qui un journaliste demandait si elle avait un message (de réconfort) à faire passer à son ex-compagnon, le golfeur irlandais Rory McIlroy qui souffre d'une blessure à une cheville.

L'histoire.

En 1984, il y avait onze joueurs américains en huitièmes de finale. Cet âge d'or semble bien loin quand on jette un oeil au contingent US lors des trois dernières éditions. Il n'y en a eu qu'un seul à ce stade, Denis Kudla, vaincu lundi par le Croate Marin Cilic. Chez les dames, en revanche, le tennis américain se porte à merveille avec trois représentantes en quarts de finale: les jeunes Madison Keys (20 ans) et Coco Vandeweghe (23 ans) ainsi que la très expérimentée Serena Williams (33 ans), 20 majeurs au compteur qui a mis fin à l'aventure de sa soeur aînée Venus (35 ans), cinq fois titrée à Londres comme elle.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.