Passer au contenu principal

FootballEchallens tient tête à Bâle, puis craque

Après avoir résisté pendant 50 minutes au FC Bâle, le pensionnaire de 1re ligue s’est effondré. Les visiteurs ont alors pu tranquillement dérouler (2-7).

Waidi Adam à la lutte avec Luca Zuffi.
Waidi Adam à la lutte avec Luca Zuffi.
Keystone

Aux Trois-Sapins, joliment garni de plus de 4000 spectateurs, le FC Bâle a pris son temps pour valider son billet pour les huitièmes de finale. Loin d’être seigneurial, le club rhénan a dû attendre la deuxième période pour passer l’épaule et s’imposer à l’usure. Dès que le club rhénan a commencé à hausser le rythme, tout est allé soudainement beaucoup trop vite pour les Vaudois. Pour Echallens, qui rêvait secrètement de réaliser l’impossible exploit, ce score de 7-2 aux allures de correction, peut paraître bien sévère.

Si la première mi-temps s’était déjà résumée en un long monologue bâlois entrecoupé de rares ballons de contres vaudois, Echallens n’a de loin pas été ridicule pour autant. Même copieusement dominés par les visiteurs, les joueurs de Comisetti n’ont à aucun moment été surclassés pendant 50 minutes. Bien organisés et tenant alors parfaitement le choc, ils ont aussi pu compter sur un gardien qui a fait en sorte de retarder l’échéance. A plusieurs reprises, Zwahlen a effectué des sorties courageuses dans des pieds rhénans alors que le danger se rapprochait. Alors que Bâle se montrait incapable de concrétiser sa domination, la meilleure occasion revenait même à Begzadic, qui, au terme d’une percée rageuse, sollicitait Hansen, le nouveau gardien danois du FCB, d’un essai trop cadré (40e).

Commençant à souffrir des efforts déployés jusque-là, le pensionnaire de 1re ligue allait d’abord céder sur un doublé d’Ajeti réalisé en moins de 70 secondes. Revenu dans le match grâce à un but d’El Allaoui, dont la frappe filait entre les jambes du portier adverse, Echallens allait même faire souffler l’esprit de la Coupe pendant quelque minutes durant lesquelles la folie s’invita aux Trois-Sapins.

Estimant probablement que la plaisanterie avait assez duré et aussi conscient du léger danger encouru, Bâle devait reprendre ses distances sur deux nouveaux coups d’accélérateurs. Déroulant ensuite tranquillement après avoir été accroché pendant plus d’une mi-temps, le FCB n’a finalement jamais eu le temps de trembler. Quant aux amateurs du Gros-de-Vaud, ils en sont quitte pour mesurer ce qui les sépare de ce qui se fait de mieux sur un terrain de football depuis quinze ans en Suisse. Dure leçon.

FC Echallens - Bâle 2-7 (0-0)

Stade des Trois-Sapins, 4087 spectateurs. Arbitre: M. Klossner.

Buts: 52e Ajeti 0-1, 53e Ajeti 0-2, 55e El Allaoui 1-2, 63e Van Wolfswinkel 1-3, 66e Bua 1-4, 69e Campo 1-5, 80e Oberlin 1-6, 85e Frei 1-7, 92e Galokho 2-7.

FC Echallens: Zwahlen; Debluë (70e Dupuis), Katz, Amougou, Chevalley; Adam (63e Bozic); Bersier (59e Shehu), Galokho, Germanier, Begzadic; El Allaoui. Entraîneur: A. Comiesetti.

Bâle: Hansen; Widmer, Frei, Balanta, Petretta; Serey Die, Zuffi (79e Pululu), Bua (73e Oberlin); Van Wolfswinkel (75e Kalulu), Ajeti, Campo. Entraîneur: M. Koller.

Notes: Echallens sans Roder, Marazzi, Chaves, Lekiki, Parra, Richard, Conesa. Bâle sans Omlin, Suchy, Zambrano, Riveros, Stocker (blessés).

Avertissements: Adam (37e), Ajeti (60e).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.