Double succès français au Bout-du-Monde

BasketballLes Tricolores ont conclu à leur avantage un week-end de haute volée.

Fabian Kauter, ici face à Michele Niggeler (de dos), a manqué de peu la finale.

Fabian Kauter, ici face à Michele Niggeler (de dos), a manqué de peu la finale. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tant à l’enseigne du Satellite FIE du côté masculin que dans le cadre du tournoi féminin de dimanche, le Pavillon des sports du Bout-du-Monde a vécu un week-end de très haute tenue, avec en point d’orgue une double victoire française: médaillé de bronze des Européens par équipes à Montreux, Ronan Gustin (5e mondial!) s’est imposé samedi (le Bâlois Fabian Kauter terminant 3e), imité dimanche par sa compatriote Joséphine Jacques-André-Coquin, troisième des championnats d’Europe 2014.

«Un tournoi relevé»

Vainqueur 15-14 en finale de l’Italien Andrea Baroglio, qui l’avait dominé en poule, Ronan Gustin – gagnant de plusieurs assauts sur ce même score – a pris l’avantage pour la première fois à 13-12. «Je suis venu ici pour voir où j’en étais dans un tournoi relevé, confiait le Français, avant de filer prendre son train pour Paris. La journée n’a pas été facile, mais je retrouve mes sensations et en finale j’ai réussi à pousser mon adversaire à la faute. Je n’avais pas d’autre solution…» Victime de Baroglio (15-14), Fabian Kauter s’est arrêté en demi-finale. «J’aurais pu gagner, il aurait fallu faire preuve de plus de patience», expliquait le Bernois, mené d’entrée 0-3, offensif mais souvent piégé par les ripostes du Transalpin. «Difficile de développer son jeu si on ne mène pas au score», ajoutait le No 17 mondial, content néanmoins de son tournoi: «J’ai pratiqué l’escrime que je souhaitais, j’ai pu préparer au mieux le Grand Prix de Berne de cette semaine.»

Pirek cherche confiance

Dans une période délicate, le Genevois Valentin Pirek s’est incliné dans le tableau des 32 face à l’Italien Bertolozzi (7-15). «Je me suis effondré… Je n’ai pas réussi à trouver l’ouverture et il a joué sur mes points faibles», expliquait le sociétaire de la SEG (23 ans), en recherche de repères. «Je travaille pour obtenir des résultats et retrouver ma confiance», ajoutait-il. Engagé le week-end prochain au GP de Berne, il devra ensuite batailler pour conserver sa place dans les tournois de Coupe du monde…

La No 2 mondiale Anqi Xu, éliminée en 8es par la Française… Epée, Jacques-André-Coquin a été opposée en finale du tableau féminin (25 des 60 meilleures mondiales!) à une autre de ces Chinoises membres de l’académie du Français Levavasseur et en camp d’entraînement à Florimont, Jialu Hao, championne du monde par équipes. L’escrimeuse de Bondy s’est imposée 9-8 dans une finale qui a dignement clos, dans un assaut indécis, deux journées d’escrime de très haut niveau. (TDG)

Créé: 05.10.2015, 20h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Khashoggi, l'Arabie saoudite et le Yémen
Plus...