Passer au contenu principal

TennisRoger Federer invente le miracle sur une jambe!

Blessé, Roger Federer a sauvé sept balles de match contre Tennys Sandgren. Sera-t-il sur le court jeudi en demi-finale?

Novak Djokovic s'en va après la traditionnelle séance photos du vainqueur de l'Open d'Australie au lendemain de son titre.
Novak Djokovic s'en va après la traditionnelle séance photos du vainqueur de l'Open d'Australie au lendemain de son titre.
Keystone
Novak Djokovic prend la pose avec le trophée Norman Brookes Challenge au lendemain de son sacre.
Novak Djokovic prend la pose avec le trophée Norman Brookes Challenge au lendemain de son sacre.
Keystone
Le Canadien Denis Shapovalov, classé 13e joueur mondial, a perdu ses nerfs et la partie face au Hongrois Marton Fucsovics.
Le Canadien Denis Shapovalov, classé 13e joueur mondial, a perdu ses nerfs et la partie face au Hongrois Marton Fucsovics.
AFP
1 / 54

Roger Federer est en demi-finales de l’Open d’Australie mais rien ne dit qu’il puisse les disputer. Telle est la conclusion de ce qui restera peut-être comme l’une des victoires les plus improbables de sa carrière.

Blessé, incapable de se déplacer correctement sur son côté droit durant une bonne heure, «RF» a en effet sauvé sept balles de match au bout d’une quatrième manche qu’il avait traversée en mode survie. Sept balles de match! Une seule fois, le «Maître» avait réussi pareil exploit. C’était il y a dix-sept ans, à Cincinnati, contre Scott Draper (2003). Un rappel qui n’enlève rien à l'extraordinaire scénario de ce mardi après-midi. Car le faire en Grand Chelem et sur une jambe, cela relève tout simplement de l’invraisemblable (6-3, 2-6, 2-6, 7-6, 6-3).

Impression inquiétante

Comment raconter ce match complètement fou? En commençant par souligner que, durant deux sets, Roger Federer semblait engoncé, incapable de faire avancer la balle proprement. Une impression inquiétante qui allait en empirant dès le début de la troisième manche.

Soudain complètement bloqué dans ses mouvements latéraux sur son côté coup droit, «RF» filait au vestiaire avec le physio (0-3 au 3e set). Une intervention qui sembla progressivement le soulager à mesure que le quatrième set avançait. Parce qu’il n’a jamais abandonné en deux décennies sur le circuit, et aussi parce qu’il espérait que Tennys Sandgren se crispe, Roger Federer s’accrochait. Avec raison. Puisque l'Américain allait se mettre à trembler.

«Je ne la mérite pas»

Sur les sept balles de match qu’il se procura, le protégé de Michael Russell (une balle de match gâchée contre Kuerten à Roland en 2001) en galvauda cinq à l’échange (toutes sur deuxième balle de Federer). Et sur la seule qu’il s'offrit sur son service, le «Maître» lui inventa un passing en deux temps - revers puis volée de coup droit - qui restera dans les mémoires.

Six points plus tard, la grande évasion était en route. Et sans surprise, Tennys Sandgren ne parvenait pas à l’empêcher durant un cinquième set que Roger Federer gérait en vieux sage. «Je suis incroyablement chanceux. Je n’étais pas en contrôle sur les balles de match. J’espérais qu’il ne claque pas un winner. Et puis la pression est partie et je me sentais mieux à la fin. Je ne mérite pas cette victoire, mais je suis debout et heureux.»

Problème lombaire?

L’exploit est immense, le bonheur du miraculé inégalable. Mais la question physique demeure. De quoi a souffert l’homme aux vingt titres du Grand Chelem? Il le dira peut-être dans quelques minutes lorsqu’il viendra s’expliquer devant la presse. Mais l’historique de ses ennuis physiques et l’impression visuelle font penser à un problème lombaire qui irradierait dans la zone du fessier et des adducteurs («J’ai senti que mes adducteurs et mes jambes devenaient durs. J’ai beaucoup joué de tennis dans ma vie»).

Une chose est sûre: beaucoup de joueurs auraient jeté l’éponge à la fin du troisième set dans un état pareil. Mais Roger Federer sera-t-il sur le court jeudi soir? Voilà quelque chose de beaucoup moins sûr.

Mathieu Aeschmann, Melbourne

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.