Pour digérer les excès, faites du sport avec modération

Sport et santéPréparateur physique de Ge/Servette, Michel Molly livre ses bons plans pour oublier dinde et champagne.

Chasser les toxines, se (re)mettre au sport mais attention aux excès.

Chasser les toxines, se (re)mettre au sport mais attention aux excès. Image: GETTY IMAGES/Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Buvez, éliminez! Un slogan qui claque et qui sent bon les années 80. Comme s’il suffisait de carburer à l’eau claire pour se refaire une santé d’enfer après avoir succombé aux démons de la table. Entre apéros au boulot, repas dodus, petits dodos et champagne à gogo, le corps dit «stop». Le verdict de la balance est parfois aussi cruel que celui de la faculté. En ce début d’année, c’est l’heure d’assumer les bonnes résolutions. Chasser les toxines, se (re)mettre au sport? Certes, mais… «Mais attention de ne pas faire n’importe quoi! En sport aussi, l’excès n’est pas la voie à suivre.»

C’est Michel Molly (ici avec un joueur de Genève-Servette) qui lance cet avertissement précieux. L’homme est un redoutable préparateur physique. Un spécialiste du suivi personnalisé. Avant cela, il a longtemps été gymnaste de très haut niveau en France. Il nous livre ses bons conseils avec en fil rouge deux mots-clés: modération et régularité. «En gros, cela ne sert à rien d’aller courir deux heures un lundi et ensuite de ne plus rien faire pendant une semaine. Dans un même ordre d’idée, à quoi bon perdre 500 calories en faisant du sport si c’est pour en absorber la même quantité à l’apéro le soir même! Je déteste parler de régime. Ce qu’il faut, c’est trouver le bon équilibre entre ce que l’on dépense et ce que l’on gagne. Ce que je préconise, c’est de multiplier chaque jour des séances courtes d’activités variées afin d’éviter les blessures et la lassitude. Il faut avoir du plaisir, sinon cela ne sert à rien.»

Adapter l'alimentation

Ce retour en forme programmé doit être mené de conserve avec une alimentation mieux équilibrée. «Après une période d’excès, il n’est pas inutile d’adapter son comportement alimentaire, dit Michel Molly. Un bon truc, pour réhabituer le corps à manger moins, c’est de s’alimenter plus souvent mais avec des petites quantités de nourriture. Répartir ses repas en cinq fois. Pour avoir un effet détox, il est bon de boire un grand verre d’eau avec du jus de citron le matin. Et enfin, en buvant deux litres à deux litres et demi d’eau par jour, on contribue à nettoyer certains organes, à commencer par le foie.»

Michel Molly détaille quatre activités physiques accessibles à tous et efficaces. Alors, lisez et éliminez!


La course à pied

«Un grand classique, mais on fait difficilement mieux»

«Courir est un grand classique, mais on fait difficilement mieux à condition bien sûr de ne pas faire n’importe quoi. Ce que je préconise, c’est de privilégier les intervalles. Une minute de course, à 10 km/h environ, puis une minute, ou trente secondes selon son ressenti, de marche à un bon rythme, comme lorsque l’on est pressé. On enchaîne comme cela pendant vingt à trente minutes. C’est un exercice que l’on peut pratiquer au quotidien. À chacun ensuite d’adapter l’intensité. L’alternance course-marche est nettement plus profitable et efficace que la seule course à pied. Avec l’avantage, en plus, de moins solliciter ses articulations.»


La natation

«Là encore, la variation doit être le mot d’ordre»

«Pour ceux qui ont des douleurs, la natation est la meilleure alternative à la course à pied. Il faut bien sûr faire l’effort d’aller à la piscine, mais cela en vaut la peine. Comme pour la course, l’idée c’est de ne pas forcer mais d’alterner. On peut partir sur des sessions de trente minutes environ, où l’on va enchaîner des traversées de bassin et des moments de récupération. On peut imaginer un 50 mètres en nage libre puis une plage de récup d’une minute. On enchaîne ensuite avec une autre nage. Et ainsi de suite. Là encore, la variation de l’exercice doit être le mot d’ordre. Car il s’agit surtout d’éviter l’ennui.»


Dans les parcs

«On marche et on fait un exercice à chaque banc»

«C’est un concept que j’ai développé lorsque je m’occupais essentiellement de coaching privé. L’idée, c’est de profiter de nos parcs et des bancs qui s’y trouvent. Pas pour s’asseoir et se reposer, bien sûr que non! En fait, il s’agit de marcher et de s’arrêter à chaque banc pour y faire un exercice. Sur le premier, on fait du gainage en faisant la planche et en appuyant ses coudes sur la banquette. Au suivant, on effectue une série de step-up. Ensuite, on se met assis et on allonge les jambes à l’équerre. Enfin, on terminera par une série de pompes en prenant appui soit sur la banquette soit sur le dossier du banc.»


A la maison

«C’est accessible à tout le monde, il n’y a pas d’excuse»

«On commence par des levers de genou. Une fois le gauche, une fois le droit. Puis, on peut faire des flexions. Avec les mains sur les hanches, on lance une jambe en avant et on la ramène. En changeant de pied à chaque fois. Place ensuite à un petit gainage en appui sur les coudes. On enchaîne par une série de jumping jack, des squats larges où on ramène ensuite les mains au-dessus de la tête en même temps qu’on resserre les jambes. Et pour finir, un développé-épaules. À plat ventre les mains en avant, on soulève les bras et on les ramène le long du corps sans toucher le sol. Entre chaque exercice, trente secondes de corde à sauter. Tout cela est accessible, sans excuse.» (TDG)

Créé: 03.01.2019, 07h05

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Danger d'avalanche maximal en Suisse
Plus...