Passer au contenu principal

AutomobilismeIl y aura deux Suisses en formule E

Neel Jani a signé un contrat d'un an avec Faraday Dragon. Il rejoint ainsi Sébastien Buemi dans cette catégorie en plein essor.

Neel Jani.
Neel Jani.
Keystone

Neel Jani (33 ans) considérait la formule E comme une option depuis quelque temps. Son intérêt est devenu plus concret fin juillet quand Porsche, son employeur actuel, a annoncé son retrait du championnat du monde d'endurance (WEC). La marque allemande rejoindra la formule E en 2019/2020. Le Seelandais garde en tête l'espoir de piloter à nouveau pour Porsche en formule E dans le futur.

Faraday Dragon est une écurie privée américaine fondée en 2006 à Los Angeles. Elle a d'abord roulé en IndyCar avant de se consacrer à la formule E dès la création de cette catégorie voici trois ans.

«Nouvelle aventure»

Neel Jani remplacera le Français Loïc Duval et aura le Belge Jérôme d'Ambrosio comme coéquipier. Lors de la saison écoulée, le meilleur résultat de l'écurie a été la 5e place de Duval dans la première course de New York.

Jani a déjà testé sa nouvelle voiture dans la région de Barcelone la semaine dernière. Il s'est rapidement mis d'accord avec le team sur un contrat d'une saison, avec option pour une année supplémentaire. Le pilote suisse parle d'une «nouvelle aventure». Il considère sa première année comme un apprentissage. «Je devrai m'adapter à cette série. Les méthodes de travail sont différentes.»

La saison IV débutera par deux courses à Hong Kong début décembre.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.