Passer au contenu principal

Deschamps enfonce un peu plus Benzema

Le sélectionneur des Bleus a «répondu» à l’attaquant du Real Madrid. Ça valse!

Karim Benzema a déclenché de nouvelles polémiques.
Karim Benzema a déclenché de nouvelles polémiques.
AFP

Karim Benzema semble vouloir entretenir l’idée que son histoire avec l’équipe de France n’est pas terminée. A grands renforts d’interviews, plus ou moins punchies comme celle livrée à L’Equipe mercredi et dans laquelle il se ridiculise encore en allumant Mathieu Valbuena, l’attaquant du Real Madrid se place dans une position de reconquête. Des Bleus, de ses compatriotes mais surtout de Didier Deschamps, le sélectionneur, l’homme qui possède en quelque sorte «le droit de vie ou de mort» sur la carrière d’un international français.

Or, toutes les opérations ont jusqu’ici été vaines et il semble bien que le coq ne veuille plus s’afficher sur son poitrail. Aussi, et surtout, car Benzema, qui n’est plus réapparu en «EDF» depuis octobre 2015, s’y prend mal. Son attitude intolérable, son implication dans l’affaire de la sextape et ses antécédents (affaire Zahia notamment) ne parlent pas pour lui. Reste qu’il s’imagine encore et toujours un avenir en Bleu. A tort, sans aucun doute. «Il y a un groupe dans lequel il y a un équilibre, une harmonie, a souligné Deschamps hier pour expliquer la raison de l’absence de «Benz» dans ses listes. L’équipe de France s’est construite avant l’Euro et elle a continué pendant la compétition, elle s’est consolidée… Je suis l’unique décideur. J’ai toujours considéré que le collectif est au-dessus de tout. Je prends des décisions dans un cadre sportif. Mes choix vont dans le sens que je pense bien pour notre équipe. J’ai toujours agi ainsi. Je ne change rien.»

Comprenez par là que tant que «DD» tiendra les rênes de la sélection vice-championne d’Europe, Karim Benzema devra se contenter d’observer les matches de son pays depuis son sofa madrilène. Il pourra également continuer à «liker» les photos que ses amis postent sur les réseaux sociaux.

L’attaquant du Real n’a en effet rien trouvé de mieux pour s’illustrer récemment que «d’aimer» un photo montage à la défaveur de Deschamps relayé par son ami Booba (un rappeur). «C’est juste pitoyable», a grincé le sélectionneur devant la presse.

Oui, l’histoire de Benzema (bientôt 30 ans) en Bleu est bien terminée. Et elle a tout d’un roman noir…

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.