Coup de coude: Sagan innocenté par l'UCI

CyclismeLe Slovaque avait été accusé d'avoir donné un coup de coude dans un sprint du dernier Tour de France.

La photo du coup de coude de Peter Sagan.

La photo du coup de coude de Peter Sagan. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'UCI a fait son mea culpa auprès de Peter Sagan. Le Slovaque avait été exclu du Tour de France en juillet dernier, à la suite d'une chute de Mark Cavendish dans le sprint de la 4e étape à Vittel.

Le triple champion du monde avait été accusé d'avoir donné un coup de coude à son rival britannique. Peter Sagan et son équipe Bora s'étaient défendus de toute action intentionnelle, avant de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS). Une audience était d'ailleurs prévue mardi à Lausanne, mais elle a été annulée, les deux parties ayant convenu de mettre fin à leur litige.

Et pour cause, l'UCI a finalement reconnu que Peter Sagan n'était pas responsable de la chute de Mark Cavendish. «Ayant examiné les documents produits dans la procédure devant le TAS, y compris des séquences vidéo non disponibles au moment où le Collège des commissaires avait décidé de disqualifier Peter Sagan, les parties ont convenu que la chute était un incident de course regrettable mais non intentionnel», a écrit l'UCI dans un communiqué, avant d'ajouter: «Les parties ont convenu de ne pas poursuivre les procédures judiciaires et de se concentrer sur les mesures positives qui pourraient être prises à l'avenir.»

«Ces procédures ont montré à quel point le travail des Commissaires UCI est à la fois important et difficile», a réagi le président de l'UCI David Lappartient. «Dès la saison prochaine, l'UCI a l'intention d'engager un Commissaire de soutien pour assister le Collège des Commissaires, en mettant à disposition une expertise vidéo spéciale sur les principales courses de l'UCI WorldTour», a relevé le Français.

«Le passé est déjà oublié», a, de son côté, réagi Peter Sagan. «Il s'agit d'améliorer notre sport à l'avenir. J'apprécie le fait que ce qui m'est arrivé à Vittel ait montré la difficulté du travail des commissaires et que l'UCI ait reconnu la nécessité de faciliter ce travail en le rendant plus efficace», a estimé le Slovaque, lui aussi cité sur le communiqué de l'UCI.

(ats/nxp)

Créé: 05.12.2017, 11h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.