Chênois retrouve Lucerne en quarts de finale des play-off. Mais pas Luka Babic!

Volley-ballDébut des quarts de finale des play-off ce samedi. Les Genevois peuvent-ils régler l’affaire dimanche à Sous-Moulin (18 h)?

Chênois sera-t-il d'attaque dimanche pour s'ouvrir le chemin des demi-finales des play-off?

Chênois sera-t-il d'attaque dimanche pour s'ouvrir le chemin des demi-finales des play-off? Image: Christian Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un peu comme si l’histoire se répétait. Un an après, Chênois retrouve Lucerne en quarts de finale des play-off (best of 3). Seuls les rôles sont inversés. Mieux classée (4e), l’équipe alémanique bénéficie cette fois de l’avantage du terrain. Elle ouvrira les feux samedi à domicile et pourrait, en cas d’égalité, disputer la belle mercredi prochain devant son public. «Alors, autant régler l’affaire dimanche à Sous-Moulin», s’exclame Philippe Tischhauser.

Le président genevois se veut expéditif, mais il sait que ce duel à couteaux tirés sera encore une fois très indécis et risque bien de jouer les prolongations. La saison passée, les Genevois s’étaient qualifiés à l’arraché. Privés de deux centraux, ils avaient dû faire appel à Ralph Asmar, un vieux grognard à la retraite!

Là, c’est l’indisponibilité prolongée de Luka Babic, sur les plots depuis trois mois, qui les met à mal. Sans leur pointu de choc, les hommes de Charly Carreño ont souvent trimé cet hiver. Le club aurait pu se payer un joker médical, mais il y a finalement renoncé. «Par respect pour Babic, qui se bat pour revenir en jeu, et pour nos jeunes, qui se donnent à fond pour compenser son absence», explique Michel Lamas, le responsable de la première équipe.

Même si son genou l’accable moins, Babic ne sera pas encore suffisamment remis pour épauler ses coéquipiers ce week-end. «Il a du mal à sauter, son rendement est inférieur à 50%», note Philippe Tischhauser. L’attaquant monténégrin toujours out, c’est forcément un handicap face à Lucerne qui peut lui compter sur ses deux armes fatales, le Serbe Brzakovic, top scorer de LNA, et l’Estonien Saar. Mais ce n’est pas un argument rédhibitoire. Sans lui, Chênois a battu son rival alémanique il y a six semaines à Sous-Moulin (3-2). Puis il a dominé Näfels à l’extérieur. «Quand elle joue bien, l’équipe peut rivaliser avec les meilleurs. Mais par sa jeunesse, elle reste fragile et inconstante», poursuit le président. Sa conviction est faite: «Le match se jouera en bonne partie dans la tête. Il ne faudra pas rater les points décisifs.» En cas de qualification, Chênois défierait alors Amriswil. Une autre paire de manches!

Créé: 14.03.2019, 18h39

Genève Volley pour l'honneur

Pour Genève Volley, néo-promu sans peur et sans reproche, la marche sera trop haute à escalader ce dimanche à Henry-Dunant (14 h). Se coltiner Sm’Aesch Pfeffingen et sa top scorer allemande, Dora Grozer, as des aces, c’est jouer mission impossible. Face au club bâlois, triple vice-champion de Suisse en titre avec ses 600 000 francs de budget, les filles de Ludovic Gruel ont essuyé trois défaites irrémédiables (0-3). Qu’importe, elles se battront avec cœur et pour l’honneur», assure le président Sébastien Ruffieux. «Pour notre retour en LNA, on a gagné quatre matches et c’est un bon début.» Ce quart de finale des play-off plié, le club genevois aura encore du pain sur la planche, notamment avec l’organisation des championnats de Suisse juniors U13, les 6 et 7 avril à Henry-Dunant. P.B.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...