Chênois n’a pas fait le poids face au LUC

VOLLEYBALLBattus 3-1, les Genevois restent néanmoins troisièmes au classement

Chênois Genève a trop vite lâché prise au goût de Carlos Carreno.

Chênois Genève a trop vite lâché prise au goût de Carlos Carreno. Image: GEORGES CABRERA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Face à une formation vaudoise mal en points (9 en 7 matches), Chênois Genève n’a pas réussi à exister de manière durable. Les joueurs avaient pourtant pris le match par le bon bout jusqu’à 16 partout dans la première manche. Un service de Stevanovic mal réceptionné par le libéro, puis une attaque en règle de Höhne ont permis au LUC de créer une brèche décisive (25-21). Il n’en a pas fallu davantage pour que les hommes de Carlos Carreno Cejudo baissent un peu plus la tête. La défaite les guettait, malgré un troisième set qui a tourné en leur faveur. Quentin Zeller en a profité pour inscrire trois des quatre derniers points de son équipe, histoire de se rappeler au bon souvenir de son ancien club. L’entraîneur de Chênois Genève revient à juste titre sur un premier set globalement positif. «Dans un premier temps, on a superbien joué. Les deux équipes ont parfaitement géré les side-out (point sur le service adverse). Et puis le LUC s’est mis à mieux servir. Cela a cassé le match. Mené 2-0, j’ai changé de système en déplaçant Dos Santos au centre. C’est la première fois qu’il occupait ce poste. Il s’en est bien sorti et on a remporté le troisième set, même s’il faut reconnaître que les deux équipes n’étaient pas à niveau.»

Le stress du derby?

À la traîne dès le début de la quatrième manche (1-5), Chênois Genève a trop vite lâché prise au goût de Carlos Carreno. «Nous ne nous sommes plus battus, a-t-il observé. Cela dit, nous sommes 3es après les matches allers. C’est bien. Si on parvient à récolter à nouveau 13 points dans la deuxième partie de la saison régulière, je serais content.» Quentin Zeller a insisté pour sa part sur les efforts à fournir dans certains domaines. «Cinq ballons sont tombés entre deux joueurs, sans que quelqu’un ne réagisse, a souligné l’ailier de Chênois Genève. Il faut gommer ce type d’erreurs.» Carlos Carreno a évoqué le stress du derby pour expliquer ces errements. Pourquoi pas.

Créé: 01.12.2019, 18h16

LUC - Chênois 3-1

Sets: (25-21 25-18 21-25 25-19)

Dorigny, 500 spectateurs.

Arbitres: MM. Enkerli et Droguett.

LUC: Harksen (passeur, 0 pt); Prével (20), Stevanovic (10), Jokela (21), Höhne (10), Zerika (8); Del Valle (libero); Montavon (0), Pfund (0), Kaeser (0), Sommer (0).

Chênois: L. Sormaz (passeur, 0 pt) ; Zeller (18), Musabegovic (2), Dos Santos (5), N. Sormaz (12), Botas Dos Santos (7) ; Prönnecke (libero); Rey (1), Hofmans (10), Metral (0).

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Toujours pas de vert au Conseil fédéral
Plus...