Céline Marti est entrée dans son poste de télévision

Ski alpinLa Genevoise, qui défend les couleurs de Haïti aux championnats du Monde de Saint-Moritz, a vécu un rêve jeudi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’était jeudi à Saint-Moritz. Céline Marti, la Genevoise qui défend les couleurs d’Haïti dans les Grisons, a eu l’honneur de disputer sa première course des Mondiaux. Dossard no 98, elle s’est élancée plus de nonante minutes après Tessa Worley. Son temps: 1’43’’38. Soit 41’’37 de plus que la Française. Mais il restait encore une bonne centaine de spectateurs qui l’ont accueillie comme une star pour saluer son courage et son 87e rang! «J’ai eu l’impression de rentrer dans mon poste de télévision!» s’est exclamée la skieuse amateur de 37 ans, policière dans la vie, très émue, venue participer au géant et au slalom des Mondiaux sur ses vacances.

«Quelle chance de côtoyer toutes ces grandes championnes sur le même terrain de travail, renchérit celle qui n’a commencer à s’entraîner pour ces Mondiaux qu’à fin octobre. Tout ce qu’il y a autour, tout ce que cela représente, c’est magnifique. Je me sens très chanceuse et très honorée d’avoir réussi à venir jusque là. Je repense à toutes les les difficultés que j’ai eues. Avec l’équipe cela n’a pas toujours été évident non plus de trouver des terrains d’entraînement. On n’a pas eu neige durant longtemps. Mais dans ma tête je n’ai jamais rien lâché, ce n’est pas dans mon caractère. Mais grâce à mon coach, à ma famille et mes amis et à tout le team, on s’est encouragé, c’est une belle récompense.»

«Quelle chance de côtoyer toutes ces championnes»

Céline, avez-vous croisé des stars au départ?

Oui, j’ai pu parler à Tessa Worley. Dommage que Lara Gut n’était pas présente, je l’aurais aussi encouragé. J’ai eu une grosse pensée pour elle qui traverse une phase difficile avec sa blessure. J’espère qu’elle pourra vite revenir. Sinon, d’avoir mon nom qui était inscrit sur le même tableau d’affichage que toutes ces stars, c’était impressionnant, très émouvant.

Et comment était la piste quand vous vous êtes élancée?

Si elle a creusé à certains endroits, elle a bien tenu. J’ai peut-être été un peu trop prudente, mais je voulais arriver entière en bas. Je n’ai plus 20 ans, j’ose moins me lancer. Mais après, sur la fin, je me suis fait plaisir. J’ai essayé de me souvenir des paroles de mon coach mais je m’en excuse si je n’ai pas trop appliqué ses conseils. Enfin, j’ai fait du mieux que je pouvais.

Pensez-vous déjà aux Jeux de PyeonChang, l’an prochain?

On en a pas encore discuté, mais il est certain que j’aimerais bien qu’il y ait une suite, car j’aime ça, je suis une compétitrice dans l’âme. Cela donne envie d’aller plus loin. Tant que mon corps suivra, allez on y va!

(TDG)

Créé: 17.02.2017, 14h24

Céline Marti a vécu son rêve

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...