Caleb Ewan gagne enfin sur le Tour

CyclismeL'Australien a remporté un sprint magnifique mercredi à Toulouse, lors de la 11e étape. Julian Alaphilippe a conservé le maillot jaune.

Ewan (à g.) a coiffé Groenewegen sur la ligne pour quelques centimètres seulement après un sprint spectaculaire.

Ewan (à g.) a coiffé Groenewegen sur la ligne pour quelques centimètres seulement après un sprint spectaculaire. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Caleb Ewan a surmonté les doutes et gagné en force dans la Ville Rose, passant sur la ligne le surpuissant Dylan Groenewegen. Le coureur de la Lotto-Souda aurait eu le droit de se poser des questions, lui qui a si souvent tourné autour de la victoire (trois fois 3e et une fois 2e) depuis Bruxelles. Il a également perdu un de ses poissons-pilotes dans l’approche du sprint, envoyé dans le décor par un autre coureur. Mais le sprinter de poche australien (1m65 pour 65 kg) a fini par l’emporter d’une courte tête, pour son premier Tour de France.

Victoire sur les trois grands tours

Ewan avait déjà à son palmarès une étape de la Vuelta (en 2015) et trois du Giro (2017 et 2019). Il devient ainsi le 19e cycliste actif à rejoindre le club fermé des vainqueurs d'étape sur les trois grands tours. Le natif de Sydney a atteint les 69,8 km/h au plus fort de son effort.

Seule la chute collective à un peu plus de 25 km de l’arrivée - qui a notamment impliqué sans dommages Nairo Quintana et Richie Porte - a un peu animé une étape enfin tranquille pour tout le monde. Le peloton s’est alors relevé pour attendre ces deux outsiders de l’épreuve. Touché, le Néerlandais Niki Terpstra n’a en revanche pas pu remonter sur sa bicyclette. Julian Alaphilippe n’a pas tremblé pour conserver son paletot doré une journée de plus.

Le rookie baroudeur

Les deux cyclistes locaux de la journée, Lilian Calmejane et Anthony Perez, ainsi que le «vieux rookie» Stéphane Rossetto et le Belge Aimé De Gendt, sont partis dès le départ aux avant-postes. Ils ont musardé quelque 150 kilomètres au cours d’une échappée qui a arrangé tout le monde. Les quatre hommes n’ont jamais guère compté plus de trois minutes d’avance, pour être finalement repris logiquement quand les équipes de sprinters ont mis le turbo.

Cette étape aura au moins permis à Rossetto de marquer les esprits. Le coureur Cofidis, qui découvre le grand raout de juillet à 32 ans, est devenu mercredi l’homme à avoir passé le plus de kilomètres à l’avant depuis le départ de Bruxelles. Celui qui s’était fracturé la hanche en trois en mars dernier (à cause d’un chat) a passé quelque 580 kilomètres devant le peloton depuis le début du Tour, battant ainsi la marque jusqu’ici détenue par son compatriote Yoann Offredo.

Les Pyrénées arrivent

Les vraies choses sérieuses commencent à peu près ce jeudi sur le Tour, lors des 209,5 km de la 12e étape entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre. Les coureurs affronteront une mise en bouche des Pyrénées, qui ne devrait toutefois pas donner lieu à une grande bataille entre favoris, mais plutôt à une journée pour baroudeurs et grimpeurs déjà loin au classement général et désireux de marquer des points pour le maillot à pois.

Le peloton grimpera d’abord le Col de Peyresourde (13,2 km à 7%), puis affrontera la Hourquette d’Ancizan (9,9 km à 7,5%), avant de redescendre pendant un peu plus de 30 bornes sur l’arrivée. Les favoris devraient se neutraliser, avant de passer un examen qui pourrait s’avérer décisif, lors du seul contre-la-montre individuel de cette Grande Boucle, vendredi à Pau (27,2 km).

Créé: 17.07.2019, 18h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.