Le Brésil réussit à vaincre le signe indien

FootballÉliminee par le Paraguay aux tirs au but en 2011 et 2015, la Seleçao a cette fois réussi à passer l'épaule.

Gabriel Jesus vient de marquer le tir au but décisif: il tombe dans les bras de son gardien Alisson, qui avait repoussé le premier tir paraguayen.

Gabriel Jesus vient de marquer le tir au but décisif: il tombe dans les bras de son gardien Alisson, qui avait repoussé le premier tir paraguayen. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Brésil se moque des adages. «Jamais deux sans trois», rêvaient les Paraguayens, mais c'est bien la Seleçao qui s'est qualifiée jeudi en demi-finale de «sa» Copa América aux tirs aux buts, à Porto Alegre, après avoir échoué dans cet exercice face au même adversaire en 2011 et 2015.

Le cauchemar semblait se répéter: quart de finale face au Paraguay, domination stérile de la Seleçao et séance de tirs au but fatidique. Mais cette fois, c'est le Brésil qui l'a emporté à la fin, au terme d'un suspense insoutenable (0-0, 4-3 tab).

Et maintenant, l'Argentine?

Le gardien Alisson, champion d'Europe avec Liverpool, a rompu le maléfice en stoppant le tir du capitaine paraguayen Gustavo Gomez et Derlis Gonzalez a tiré à côté, comme le Brésilien Firmino, un raté finalement sans conséquence.

La Seleçao affrontera mardi en demi-finale le vainqueur du match entre l'Argentine de Lionel Messi et la surprenante équipe du Venezuela, qui s'affrontent vendredi au stade Maracaña de Rio de Janeiro. L'occasion d'exorciser un nouveau démon, après avoir terrassé la bête noire paraguayenne aux tirs au but.

La demi-finale aura lieu au Mineirao de Belo Horizonte, où le Brésil a vécu la pire humiliation de son histoire lors d'une autre demi-finale de tournoi joué à domicile, le 1-7 contre l'Allemagne du Mondial 2014. Mais les hommes de Tite ont déjà battu l'Argentine 3-0 dans cette même enceinte en octobre 2016, lors des éliminatoires du Mondial-2018, un des matches références du sélectionneur à la tête de la Seleçao.

Alisson redonne confiance au Brésil

En l'absence de Casemiro, suspendu, et de son remplaçant naturel Fernandinho, blessé, Allan a été aligné au milieu, aux côtés d'Arthur. Sous les yeux de Neymar, privé de Copa América en raison d'une blessure à la cheville, le Brésil semblait crispé par l'enjeu. La Seleçao ressemblait plus à l'équipe empruntée et bien muselée qui a fait match nul 0-0 contre le Venezuela au deuxième match qu'à l'armada irrésistible qui a atomisé le Pérou 5-0 samedi dernier.

La tant redoutée séance de tirs au but a donc bien eu lieu, mais Alisson a redonné confiance au Brésil d'entrée en se détendant de tout son long sur la frappe de Gustavo Gomez. Et c'est Gabriel Jesus qui a marqué le tir décisif. Tout un symbole: contre le Pérou samedi dernier, il avait raté un penalty en fin de match.

Créé: 28.06.2019, 07h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...