Passer au contenu principal

Le Bol d’Or Mirabaud met aussi les voiles et capitule face au virus

La plus grande régate de la saison n’aura pas lieu les 13 et 14 juin. Tout le calendrier 2020 est chamboulé.

Chaque année, la foule se presse à la SNG. Une scénario impensable en ces temps d'épidémie.
Chaque année, la foule se presse à la SNG. Une scénario impensable en ces temps d'épidémie.
Anna Ricca

Rien, pas une voile à l’horizon. Le lac est déserté par ses plus acharnés fidèles. Le mot d’ordre de Swiss Sailing aux clubs et aux pratiquants est clair: «Restez chez vous pour éviter tout déplacement inutile.» La bise peut donc continuer de souffler. Le soleil de briller. Les bateaux resteront à quai jusqu’à nouvel ordre. Ce faux départ dans la saison porte déjà à conséquence sur le calendrier. Du Bol d’Or Mirabaud à la Translémanique en solitaire en passant par le tout nouveau championnat des TF 35, le championnat d’Europe de Nacra 15 ou les Cinq jours du Léman, c’est tout un été vélique qui va être chamboulé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.