Passer au contenu principal

Hockey sur glaceLes Blues remportent l’acte V dans la controverse

La franchise de St. Louis a pris l'avantage. Mais son but victorieux a été entaché d'une irrégularité.

Le gardien des Bruins Tuukka Rask est battu, David Perron (à dr.) jubile. Il vient d'inscrire le «game winning goal».
Le gardien des Bruins Tuukka Rask est battu, David Perron (à dr.) jubile. Il vient d'inscrire le «game winning goal».
AFP

Les St.Louis Blues, qui se sont imposés 1-2 au TD Garden de Boston dans la nuit de jeudi à vendredi, ne sont plus qu’à un succès de la première conquête de la Coupe Stanley de leur histoire. L’équipe entraînée par Craig Berube mène en effet 3-2 dans la série au meilleur des sept matches et aura une première occasion de s’approprier le prestigieux trophée dans la nuit de dimanche à lundi devant son public.

Dans l’acte V nettement dominé par les Bruins dans le chapitre des tirs cadrés (39-21), la formation venue du Missouri a ouvert la marque à l’entame de la période médiane. Sur l’action, Zach Sanford a effectué une passe lumineuse à Ryan O’Reilly, auteur de son sixième goal des séries printanières 2019.

Tombé à la 51e minute, le but de la victoire des Blues, obtenu par le Québécois David Perron, a été entaché d’une nouvelle controverse liée à l’arbitrage. Quelques secondes avant que la lampe vire au rouge, un geste de Tyler Bozak sur Noel Acciari n’a pas été sanctionné par les directeurs de jeu.

La décision des arbitres a suscité la colère du président des Bruins.

Et ravivé la polémique et le débat sur l’arbitrage dans la Ligue professionnelle nord-américaine.

Lors des présents play-off, plusieurs matches, dont deux des San Jose Sharks en première ronde contre les Vegas Golden Knights, ont été influencés par des choix étonnants des quatuors arbitraux.

Bruce Cassidy, l’entraîneur en chef des Bruins qui a pu compter sur la présence de son capitaine Zdeno Chara malgré une mâchoire fracturée, a commenté la séquence controversée de façon prudente. «C’était énorme», a simplement dit l’ancien Biennois.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.