Passer au contenu principal

FootballBlatter menace d'attaquer la Fifa et Infantino

L'ex-patron de la Fifa accuse l'instance et son dirigeant actuel d'avoir diffusé de «fausses informations» et porté atteinte à sa réputation.

L'ancien patron de la Fifa Sepp Blatter a l'intention de poursuivre l'instance dirigeante du football mondial et son président actuel Gianni Infantino pour avoir diffusé de «fausses informations» et porté atteinte à sa réputation. (Mercredi 8 mai 2019)
L'ancien patron de la Fifa Sepp Blatter a l'intention de poursuivre l'instance dirigeante du football mondial et son président actuel Gianni Infantino pour avoir diffusé de «fausses informations» et porté atteinte à sa réputation. (Mercredi 8 mai 2019)
AFP
Sepp Blatter: «J'aimerais bien qu'on en finisse. Si le cas est clos devant la justice suisse, il n'y a pas de raison d'avoir eu un cas à la FIFA. Ce que je veux faire c'est travailler du côté de la justice suisse mais aussi voir les arguments nécessaires pour obtenir une cassation de la décision de la commission d'éthique.» (8 mars 2018)
Sepp Blatter: «J'aimerais bien qu'on en finisse. Si le cas est clos devant la justice suisse, il n'y a pas de raison d'avoir eu un cas à la FIFA. Ce que je veux faire c'est travailler du côté de la justice suisse mais aussi voir les arguments nécessaires pour obtenir une cassation de la décision de la commission d'éthique.» (8 mars 2018)
Keystone
Les enquêteurs américains ont mis en évidence que des dirigeants du football mondial avaient reçu des pots-de-vins et commissions pour l'attribution de phases finales de Coupe du monde et la cession de droits TV et commerciaux.
Les enquêteurs américains ont mis en évidence que des dirigeants du football mondial avaient reçu des pots-de-vins et commissions pour l'attribution de phases finales de Coupe du monde et la cession de droits TV et commerciaux.
Keystone
1 / 127

L'ancien patron de la Fifa Sepp Blatter a affirmé mercredi dans un entretien qu'il avait l'intention de poursuivre l'instance dirigeante du football mondial et son président actuel Gianni Infantino pour avoir diffusé de «fausses informations» et porté atteinte à sa réputation.

«Je vais engager des poursuites judiciaires contre Gianni Infantino et la Fifa, a assuré Blatter au magazine suisse «Weltwoche». J'en ai assez. Trop, c'est trop.»

Le dirigeant suisse, âgé de 83 ans, est suspendu depuis 2015 en pleine Fifagate, un gigantesque scandale de corruption au sein de l'instance dirigeante du football.

Une «représentation mensongère» des faits

«Les informations et les différentes déclarations de la Fifa à propos de mes revenus sont fausses et ont donc porté atteinte à ma réputation», a assuré Blatter dans un entretien à l'hebdomadaire suisse. Le Valaisan estime que le Fifa a diffusé «de fausses informations et une représentation mensongère» des faits.

Blatter a notamment contesté les allégations selon lesquelles, à la suite de la Coupe du monde 2014 au Brésil, il aurait reçu une prime de 12 millions de francs suisses (environ 10,5 millions d'euros). «L'information selon laquelle j'ai reçu ce bonus est fausse», a-t-il ajouté.

Il a également estimé que de fausses allégations avaient été faites au sujet de sa retraite et a déploré que la Fifa n'ait pas restitué ses biens, confisqués après sa suspension, notamment une précieuse collection de montres et des documents personnels. «La façon dont mon successeur m'a traité est incompréhensible, étant donné qu'il a repris une organisation très rentable», a-t-il déclaré.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.