Björgen remporte les 30 km en style libre à Lahti

Ski nordiqueNathalie von Siebenthal a connu une défaillance dans les 5 derniers km. La Bernoise a échoué au 11e rang de la course gagnée par... Marit Björgen.

Marit Björgen (en tête) gagne les 30 km en style libre des Mondiaux à Lahti.

Marit Björgen (en tête) gagne les 30 km en style libre des Mondiaux à Lahti.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Essayé, pas pu! Nathalie von Siebenthal a attaqué assez sèchement après le 20e km du 30 km en skating des Mondiaux de Lahti, sans pouvoir lâcher ses rivales. La Bernoise a fini par le payer pour échouer au 11e rang.

La course a débouché sur un nouveau festival norvégien. Marit Björgen, Heidi Weng, Astrid Jacobsen et Ragnhild Haga ont signé un quadruplé. Surtout, à titre personnel, Björgen, quasi à la veille de ses 37 ans, a signé un quatrième succès à ces Championnats - comme en 2011 et 2013 - et décroché son 18e titre mondial en tout. La femme aux 106 succès en Coupe du monde n'en finit pas de réécrire le livre des records.

En plus, elle y met la manière. Elle a le plus souvent mené la course pour épuiser ses rivales. Sans toutefois réussir à faire la différence, jusqu'à son attaque finale à quelques encablures de l'arrivée. Elle s'impose avec 1''9 d'avance. Les Norvégiennes auront ainsi gagné les six médailles d'or en jeu en fond féminin à Lahti, un exploit sans précédent.

«J'ai perdu la tête»

Longtemps, les observateurs ont pu croire que Nathalie von Siebenthal pourrait perturber la suprématie nordique. Bien cachée d'abord aux alentours de la 6e ou 7e position d'un groupe de tête réduit à dix, la 4e du skiathlon de samedi dernier a économisé ses forces et paru toujours très à l'aise dans les montées, son point fort. Puis soudain, elle a placé deux attaques pour passer en tête aux pointages de 18,2 km et 22 km. Légère stupeur et étonnement parmi les suiveurs. Mais l'espoir fut de courte durée.

En descente, le groupe, dans le sillage de Björgen, a avalé la Bernoise, qui s'est alors découragée, comme elle le reconnaissait à demi-mots.

«J'ai perdu la tête», a-t-elle concédé, entre deux grelottements dans la zone d'arrivée.

Elle n'estime pas avoir commis d'erreur en prenant les devants, ni n'évoque une quelconque défaillance physique. Elle espérait davantage de cette course (une place dans les six premières). «Nathalie est très exigeante avec elle-même», a précisé le manager du fond suisse, Christian Flury. Dans la tête, elle a probablement lâché en voyant que la réalité, ce jour-là, n'était pas tout à fait à la hauteur de ses attentes. Elle a perdu 1'20'' en 4,5 km environ.

«Mais sa course est riche en promesses. Elle a tenté sa chance, elle a posé son empreinte et gagné le respect de ses rivales. C'est une expérience importante pour les prochaines années», a estimé Flury, en référence notamment au relatif jeune âge de sa protégée (23 ans).

Outre sa 11e place de samedi et son 4e rang du skiathlon, NvS s'était classée 30e du 10 km et 7e avec le relais suisse, à Lahti. (si/nxp)

Créé: 04.03.2017, 15h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...