Bencic termine le travail: la Suisse qualifiée

TennisLa Saint-Galloise s’est promenée face à Camila Giorgi (6-2 6-4). La Suisse jouera les barrages en avril.

Belinda Bencic et les Suissesses ravies de leur week-end.

Belinda Bencic et les Suissesses ravies de leur week-end. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois victoires à zéro, deux «perfs» face à la joueuse la mieux classée du week-end, une rencontre bouclée le dimanche à 13h30, la Suisse s’est qualifiée pour les barrages de Fed Cup en mode rouleau compresseur, ce week-end à Bienne. Heinz Günthardt l’avait martelé dès le tirage au sort: «Je n’ai jamais eu une équipe de Suisse aussi forte.» Les faits lui ont donné raison et cette «dream team» partira logiquement à la reconquête de sa place dans l’élite les 20 et 21 avril prochains.

Dimanche, Belinda Bencic (WTA 45) n’a eu besoin que de 1h17 pour balayer Camila Giorgi (WTA 28) et apporter le troisième point à la Suisse. Appliquée, la Saint-Galloise s’est appuyée sur la qualité de ses premiers coups de raquette (service, retour, deuxième frappe) pour obliger l’Italienne à basculer sur le pied arrière; ce qui la rend totalement inoffensive. Au final, l’inconstance chronique de cette dernière a fini de transformer ce simple décisif en une balade de santé.

Le quatrième simple, qui devait opposer Viktorija Golubic à Sara Errani, n'a pas été disputé. Par contre, le double a été joué: la paire italienne, composée de Sara Errani et de Martina Trevisan, a sauvé l'honneur. Les deux Transalpines ont en effet battu Timea Bacsinszky et Stefanie Voegele au super tie-break du troisième set, 7-6 (7-5) 3-6 10-5. Score final: 3-1 pour la Suisse.

Équipe unie et compétitive

Grâce à ce succès facile – décroché sans utiliser Timea Bacsinszky en simple, c’est à noter – la Suisse s’est donc qualifiée pour les barrages de promotion-relégation du groupe mondial 1. Elle rencontrera soit l’une des trois autres nations victorieuses en GM2 (Espagne, Canada, Lettonie), soit l’un des quatre perdants du premier tour du GM1 (Allemagne, autres rencontres en cours).

L’identité de cet adversaire sera déterminée par tirage au sort (12 février) et influencé par le statut de tête de série que la Suisse pourrait sécuriser (afin d’éviter par exemple le perdant de Roumanie – Rép. Tchèque). Quoi qu’il en soit, Heinz Günthardt peut envisager ce barrage avec optimisme: il possède une équipe unie et compétitive.

Créé: 10.02.2019, 16h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...