Passer au contenu principal

Bellier et Nikles ont pris goût à la Coupe Davis

Les deux Genevois se sont envolés pour Tachkent. Ils évoquent leur première sélection et confient leurs motivations.

A Pesaro, le coach national Séverin Lüthi n’a pas hésité à lancer dans le bain le jeune espoir Antoine Bellier.
A Pesaro, le coach national Séverin Lüthi n’a pas hésité à lancer dans le bain le jeune espoir Antoine Bellier.
KEYSTONE

Voilà plusieurs saisons que Johan Nikles et Antoine Bellier suivent leur petit bonhomme de chemin. Deux voies distinctes mais parallèles, qui visent au même but: faire leur trou dans l’univers impitoyable du circuit ATP. Mais cet été, c’est souvent ensemble que les deux espoirs genevois ont évolué. En gagnant le titre national interclubs avec le TC Eaux-Vives. En partageant l’affiche de la finale du tournoi Future de Sion – remporté par Nikles. En se retrouvant au générique de la Coupe Davis, embarqués dès vendredi avec Henri Laaksonen et Adrien Bossel (les No 1 et 2 de l’équipe) dans un match couperet face à l’Ouzbékistan.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.