Passer au contenu principal

TennisBelinda Bencic s’écroule et relance le Canada

La St-Galloise, battue par la jeune Leylah Fernandez (17 ans) en deux manches 6-2 7-6, a craqué à Bienne au moment de conclure ce barrage de Fed Cup.

Belinda Bencic est passée à côté de son sujet face à la 185e mondiale.
Belinda Bencic est passée à côté de son sujet face à la 185e mondiale.
Keystone

La Suisse avait fait le plus dur vendredi en menant 2-0 après les premiers simples du barrage de Fed Cup face au Canada. Il ne manquait plus qu’une victoire pour valider le billet pour le tour final de la compétition. Un coup de grâce que devait administrer Belinda Bencic en ouverture de journée samedi.

Mais rien ne s’est déroulé comme prévu pour la 5e joueuse mondiale, qui a complètement déjoué face à la jeune Leylah Fernandez (WTA 185) pour s’incliner en deux manches, 6-2 7-6 (3). Le Canadienne de 17 ans - qui n’avait encore jamais affronté une joueuse du top 10 - a fait parler sa fougue et son insouciance pour bousculer la favorite.

Sans cesse agressée dans le jeu, Belinda Bencic a très vite montré sa frustration face à la tenante du titre de Roland-Garros chez les juniors. «J’ai cherché à être plus agressive, en prenant la balle plus tôt, a analysé la Québécoise. Je voulais surtout profiter de l’instant, m’amuser sur le terrain. Peu importe le résultat, je devais jouer, réussir des coups gagnants, quitte à faire des erreurs.»

A la peine dans le jeu, Bencic s’est encore compliqué la tâche au service (56% de première balle et trois doubles fautes dans le premier set). La Suissesse a encore effacé un break dans la deuxième manche, avant de céder au tie-break (7-3). Un tie-break conclu par une grossière faute au filet, la 16e erreur non provoquée d’une Bencic à côté du sujet samedi.

«Leylah a été la meilleure joueuse sur le terrain, a-t-elle reconnu. Je n’ai pas trouvé la solution. J’ai essayé de me battre au mieux, comme toujours. Je me sentais bien physiquement, mais elle a été solide, aussi mentalement, et mérite la victoire. Elle a mieux joué sur les points importants.»

Malgré ce revers inattendu, les joueuses du capitaine Heinz Günthardt restent en position favorable dans ce barrage. Le score est désormais de 2-1 pour la Suisse. La Biennoise Jil Teichmann (WTA 68) affrontera la numéro 4 canadienne, Gabriela Dabrowski, dans la foulée. Cette spécialiste de double (WTA 7) reste limitée en simple où elle occupe le 448 rang mondial. La joueuse d’Ottawa n’a plus gagné un match sur le circuit dans cet exercice depuis 2017.

Ugo Curty, Bienne

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.