Bekele assure au Grand Prix de Berne

AthlétismeMartina Strähl est devenue la première Suissesse à s'imposer depuis feu Franziska Rochat-Moser il y a vingt ans.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le triple champion olympique Kenenisa Bekele et la Soleuroise Martina Strähl, irrésistibles, ont remporté le 37e Grand Prix de Berne (10 miles/16,09 km) qui a réuni 32'000 coureurs au coeur de la capitale. Martina Strähl est devenue la première Suissesse à s'imposer depuis feu Franziska Rochat-Moser il y a vingt ans.

La performance de Strähl est une des cinq meilleures de l'histoire de cette course qui a vu de nombreuses championnes internationales défiler. Avec son chrono (53'49), la protégée de Fritz Häni - un ancien coureur militaire - confirme ses gros progrès des derniers mois et se profile comme une outsider pour le marathon des Championnats d'Europe à Berlin, en août.

«J'étais très nerveuse au départ, mais je ne me savais pas aussi en forme. Ce n'est jamais facile de courir seule devant», a expliqué la psychologue du LV Langenthal, qui a pulvérisé son record de plus de trois minutes et précédé sa dauphine, la recordwoman de Suisse du marathon Maja Neuenschwander (57'25), de près de 4'... Pour situer son niveau, depuis sa 2e place à Berlin sur semi-marathon le mois dernier, Martina Strähl est l'actuelle numéro 2 européenne sur la distance des 21,097 km.

Bekele, quintuple champion du monde et triple champion olympique du 5000 et du 10'000 m de son état, a «attendu» environ 5 km avant d'accélérer. Dans une ambiance qui l'a impressionné lui-même, sur un parcours exigeant bordé de dizaines de milliers de spectateurs, l'Ethiopien a fait le trou pour l'emporter en 46'46, loin devant le Genevois Tadesse Abraham. Ce dernier, 2e en 48'23'', a fait «sa course» et s'est remis sur les rails après son abandon au marathon du Lake Biwa au Japon début mars.

Du travail pour Abraham

Mais Abraham n'est pas encore à son meilleur niveau, celui qui lui avait permis de devenir il y a deux ans champion d'Europe du semi-marathon à Amsterdam et 7e du marathon olympique de Rio. «Je n'ai pas cherché à rivaliser avec Bekele, je me suis concentré sur moi-même et j'ai pu finir sans être »cuit«. C'est une bonne sensation», a-t-il glissé.

L'Erythréen d'origine a un programme minimal avant son marathon des Championnats d'Europe de Berlin en août. Il courra encore les Championnats de Suisse de semi-marathon à Lugano, la semaine prochaine, et basta. Dès la fin du mois, il s'envolera pour un long stage de préparation en Ethiopie.

Julien Lyon, 6e samedi (50'55), s'apprête lui aussi à partir en Afrique de l'Est, mais au Kenya, pour y puiser de l'énergie et affûter sa forme en vue de nouvelles conquêtes, lui dont la santé et le moral suivent parfois des courbes sinusoïdales, mais dont le talent est intact.

Quant à Martina Strähl, elle est bien déterminée à continuer à surprendre, à la fois par ses performances et ses méthodes atypiques. Une bonne partie de ses séances dures se déroulent sur tapis roulant, et la Soleuroise n'hésite pas à intercaler des compétitions en côte dans un programme très varié, de la piste à la route... (si/nxp)

Créé: 19.05.2018, 18h12

Articles en relation

Marathon de Dubaï: le drame de Bekele

Athétisme Victime d'une bousculade et d'une chute au départ, l'Ethiopien n'a pas pu s'attaquer au record du monde. Plus...

Bekele remporte le marathon de Berlin

Athlétisme L'Ethiopien Kenenisa Bekele a remporté dimanche le marathon de Berlin en 2h03.04, deuxième meilleure performance de tous les temps. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...