Beat Hefti devrait récupérer l'or olympique

DopageDopé à Sotchi en 2014, le Russe Alexander Zubkov sera dépossédé de ses deux médailles d'or, au bénéfice du Glaronais.

Beat Hefti et Alex Baumann devrait récupérer l'or après la destitution d'Alexander Zubkov.

Beat Hefti et Alex Baumann devrait récupérer l'or après la destitution d'Alexander Zubkov. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le titre olympique de bob à deux à Sotchi en 2014 devrait revenir a posteriori à Beat Hefti. Vainqueur sur les bords de la Mer noire devant l'Appenzellois, le Russe Alexander Zubkov a été déchu et radié à vie par le CIO, pour dopage.

«Zubkov était trop fort pour nous», avait déclaré à l'époque Beat Hefti, au terme de ses descentes de Sotchi bouclées avec 0''66 de retard sur le duo russe. Les faits prennent aujourd'hui un éclairage bien différent. Le CIO a annoncé vendredi que Zubkov, qui était par ailleurs le porte-drapeau de la délégation russe, était dopé à Sotchi. Il avait remporté le titre en bob à 2 mais aussi en bob à 4.

Zubkov se voit dépossédé par le CIO, au lendemain de l'annonce de la disqualification du champion olympique de skeleton Alexander Tretyakov, Russe lui aussi. Les titres en skeleton ont été réattribués, et il devrait logiquement en aller de même en bob. De quoi faire le bonheur de Beat Hefti et de son pousseur Alex Baumann. Toutefois, comme d'autres Russes avant lui, Zubkov pourrait recourir devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne.

«C'est dommage que la décision soit tombée aussi tard, a expliqué Beat Hefti. Mais cela fait plaisir. On savait depuis un petit moment que quelque chose se tramait, mais là au moins on est fixé. J'espère qu'avec Alex on pourra fêter ça avec une bière après la compétition.» Si les deux Appenzellois étaient ensemble à Sotchi, ils courent aujourd'hui dans deux équipages différents puisque Baumann officie désormais avec Rico Peter.

Mais ce titre a posteriori n'aurait de toute façon pas la même saveur pour le pilote de 39 ans: «Ce n'est pas pareil. Le moment où tu montes sur le podium et tu entends l'hymne national, tu ne peux pas le faire revenir.»

Quatorze athlètes russes dopés

Le sport russe est en pleine déconfiture. La radiation de Zubkov pèse d'autant plus lourd qu'elle survient après celles de Tretyakov et de plusieurs cracks en ski de fond, dont Alexander Legkov, champion olympique - lui aussi déchu - du 50 km à Sotchi, et Maxim Vylegzhanin.

Le rapport Mclaren avait stigmatisé le «dopage d'Etat» qui a longtemps eu cours dans le sport russe, aujourd'hui en sursis. La décision de savoir si les Russes seront autorisés ou non à concourir aux JO de PyeongChang en février tombera le 5 décembre.

Outre Zubkov, trois autres sportifs ont été sanctionnés et déchus vendredi. A savoir la bobeuse Olga Stulneva et deux spécialistes de patinage de vitesse, Olga Fatkulina, médaillée d'argent sur 500 m sur les bords de la Mer noire, et Aleksandr Rumyantsev.

Ces nouveaux cas portent à 14 le nombre d'athlètes russes dopés à Sotchi, selon les conclusions des auditions menées par la commission sous la conduite du Neuchâtelois Denis Oswald. Le CIO leur a retiré à ce jour neuf médailles, dont quatre d'or.

(ats/nxp)

Créé: 24.11.2017, 15h46

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...