Passer au contenu principal

L'attitude de Wawrinka fustigée sur Twitter

Le Vaudois est passé au travers face à Nadal. Son comportement a été jugé «honteux».

La déception de Roger Federer, une nouvelle fois vaincu en finale cette année par Nova Djokovic (Dimanche 22 novembre 2015).
La déception de Roger Federer, une nouvelle fois vaincu en finale cette année par Nova Djokovic (Dimanche 22 novembre 2015).
Keystone
Novak Djokovic montre son trophée aux photographes pendant que Roger Federer s'éclipse (Dimanche 22 novembre 2015).
Novak Djokovic montre son trophée aux photographes pendant que Roger Federer s'éclipse (Dimanche 22 novembre 2015).
Keystone
Une minute de silence a été observée à Londres avant le premier match entre Novak Djokovic et Kei Nishikori (Dimanche 15 novembre).
Une minute de silence a été observée à Londres avant le premier match entre Novak Djokovic et Kei Nishikori (Dimanche 15 novembre).
Keystone
1 / 32

Stan Wawrinka s'est raté pour son entrée en lice au Masters de Londres. Trop impatient à l'échange, le Vaudois s'est incliné 6-3 6-2 en 1h23' face à Rafael Nadal (No 5) dans le deuxième match du groupe Ilie Nastase. Il n'aura donc pas le droit à l'erreur mercredi à 21 heures face à David Ferrer (No 7) dans le duel des battus du jour.

Rafael Nadal s'est montré bien plus solide que lors de leur dernier duel, brillamment remporté par le Vaudois dix jours plus tôt en quart de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy (7-6 7-6). Le gaucher majorquin, qui monte clairement en puissance depuis quelques semaines, a pourtant bien mal entamé cette partie. Il concédait ainsi le break dès le premier jeu du match, sur un somptueux revers gagnant de son adversaire.

Stan Wawrinka ne parvenait cependant pas à conserver cet avantage. Il perdait son service dans la foulée, également sur un jeu «blanc», pour relancer les actions d'un Rafael Nadal qui n'en demandait pas tant. Le champion de Roland-Garros concédait une nouvelle fois son engagement dans le huitième jeu. Le match était plié.

Stan irrité

Irrité par ses trop nombreuses fautes directes (35 au total, pour «seulement» 29 coups gagnants), Stan Wawrinka explosait un peu plus à l'entame de la seconde manche. Il effaçait quand même pas moins de sept balles de break dans un premier jeu qu'il remportait au forceps et s'en procurait deux dans la foulée.

Mais Rafael Nadal écartait lui aussi le danger, réussissant notamment un magnifique lob de défense à 30-40. Ce coup sonnait le glas des espoirs de Stan Wawrinka, qui s'effondrait en perdant ses deux jeux de service suivants. A 6-3 4-1, la messe était dite. «Rien n'a marché, c'était un très mauvais match», a reconnu Wawrinka.

Si au niveau tennis, le Vaudois a connu un jour sans, il a surtout donné l'impression d'avoir «balancé» la partie dès le milieu du premier set. Une attitude fustigée par les internautes sur Twitter.

(si/J.Sa)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.